10 novembre 2014

Un comportement discutable

On apprenait par le biais du JdeM que l’ancien président de la commission scolaire des Affluents, M. Yves Saint-Denis, refusait de remettre à cette CS l’équipement informatique rattaché à ses fonctions antérieures. La CSA lui a même proposé de racheter pour 1 000$, une somme discutable, une imprimante, une tablette, un ordinateur de bureau et un portable. Et il a refusé en affirmant que c'était trop cher pour quelqu'un qui aurait fourni son propre matériel au début de son mandat.

Monsieur Saint-Denis, au sein de votre ancienne commission scolaire, combien d’enseignants fournissent ou ont fourni leur propre matériel pour enseigner? Combien paient à même leur propre argent du matériel, des livres, de l’équipement informatique? Combien actuellement n’ont même pas d’ordinateur pour travailler et apportent le leur à l’école?

Votre comportement, M. Saint-Jacques, rappelle celui des gens qui croient que tout leur ai dû. Qui plus est, il renforce l’idée que les CS sont des lieux de gaspillage où les décideurs ne songent qu’à se donner des privilèges. D’ailleurs, sur ce point, votre silence sur les réformes que compte entreprendre le ministre Bolduc quant aux CS est bien intriguant. On a du mal à comprendre qu’en tant qu'ancien président d’une commission scolaire il y a à peine quelques mois, vous n’ayez plus rien à dire. Pourtant, n'est-ce pas vous qui déclariez le 11 octobre 2013:  «C'est sûr que je vais défendre les commissions scolaires.»

2 commentaires:

gillac a dit…

Quand je vois ce genre d'individu se faire élire puis devenir député, cela est loin de me rassurer sur la gouvernance de l'état

Chantal Bibeau a dit…

Vous ne changez pas prof masqué, toujours aussi clairvoyant et incisif, bien ça, vous coupez dans le gras!