23 décembre 2006

Un individu malade, pitoyable et pathétique

Sur Internet, il n'y a rien de plus embêtant qu'un individu comme Michel Guay. Celui-ci a tout d'abord répandu sa hargne et ses mensonges sur le blogue du Prof maudit à un point tel qu'il a fallu que ce dernier active la fonction «modération des commentaires».

Voilà maintenant que M. Guay a créé un blogue dans lequel il signe de mon pseudo des commentaires que je n'ai jamais écrits. Pire, il envoie des messages sur d'autres sites en utilisant mon pseudo!

Que dire de plus sinon que je tiens simplement à signaler que les propos que me prêtent cet individu sont faux et mensongers! Une telle pratique, on peut en convenir, montre bien l'honnêteté et la crédibilité de ce personnage qui, à lire ce qu'il écrit, a de graves difficultés personnelles. La vie est parfois rempli d'individus tristes et désespérants...

4 commentaires:

le professeur masqué a dit…

Je reporte ici un commentaire que j'ai édité par erreur à la suite d'un autre billet.

La mégère a dit...

Puis-je?

Je voudrais commenter votre dernier commentaire - celui portant sur Monsieur Zouf Guay - But il semble ne pas y avoir de piton É"Commentaire(s)"?
J'utilise donc votre billet précédent pour le faire.

Le monsieur Zouf en question ne veut pas le 8 secondes de gloire qu'on lui accorde. C'est un twit et c'est tout. Il y en a tant de par cette vaste province.

Chacun est totalement libre d'exprimer sa hargne, son insignifiance ou son raisonnement de lacet de bottine .. et nous avons le liberté de nous en tamponner le popotin. Ce qui fait toute la beauté de l'affaire. Hé.

Tel le disait mon ex-ce-salaud: "On ne gaspille pas de savon à laver les oreilles d'un âne."

Hébinvoilà.

:-))

12/23/2006 10:44 AM

Philippe a dit…

Je vous suggère de mettre cet avis en lien permanent en haut dans l'accueil de votre blog.

Le professeur masqué a dit…

Bonjour M. Philippe et bienvenu à bord!

Bonne nouvelle! Le monsieur en question a fait en partie le ménage de son blogue (à moins qu'on l'ait forcé à le faire, mais je préfère présumer de sa soudaine et nouvelle bonne foi).

On n'y retrouve donc plus les propos dont je parle. Certains traînent encore sur le site du Prof maudit, mais bon...

Toute cette saga remet en question ce qu'on peut écrire sur Internet au nom de la liberté d'expression et de la censure parfois nécessaires par les commentaires différés sur les blogues.

Le professeur masqué a dit…

Ben voilà que Michel Guay, l'auteur du site dont nous parlons a remis des commentaires mensongers et trompeurs sur son site en signant de mon pseudonyme.
Pathétique, j'ai écrit...

Y'en a qui veulent absolument leur quatre minutes de gloire à tout prix.