03 janvier 2008

Mes résolutions professionnelles 2008

Chaque année, il est de bon ton de prendre des résolutions afin d'améliorer l'enseignant perfectible que nous sommes tous. J'en ai quelques-unes en tête et je voudrais bien les partager avec vous. Si vous voulez me faire des pistes de suggestion, n'hésitez pas. Vacheries acceptées. Et si vous voulez y aller des résolutions professionnelles que vous avez prises, n'hésitez pas non plus!

1- Cesser de repousser la correction au surlendemain.

Je déteste corriger. Boire un grand verre d'huile de foie de morue me semble plus réjouissant. C'est pour cette raison que je repousse toujours le plus loin possible ce moment pénible de vie avec pour effet que je dois corriger sous pression. Je devrais apprendre à corriger un peu chaque jour. Sauf que ce n'est pas parce que tu manges un plat une bouchée par jour qu'il goûte moins mauvais.

2- Fermer ma gueule durant les réunions à l'école

Quoi de plus inutile qu'une réunion de travail à l'école, surtout s'il s'agit d'une rencontre entre collègues du département de français! Les réunions, j'y reviendrai, sont trop souvent une perte de temps. Croire qu'elles peuvent produire des effets efficaces, c'est s'imaginer que George Busch puisse faire preuve d'intelligence.

Madame Masquée m'a offert un magnifique cahier intitulé «Cahier de gribouillage pour les adultes qui m'ennuient au bureau» (éditions du Panama, 2006). Ne pas hésiter à l'avoir avec moi dans ces moments-là pour occuper l'hyperactif que je suis et surtout bien le montrer aux collègues pour qu'ils soient tous jaloux....

3- Cesser de m'imaginer qu'une direction puisse répondre efficacement à mes demandes

Je sais naïf: il est temps pour moi de changer. J'attends depuis deux mois l'accord de ma direction pour acheter des matériaux pour terminer ma bibliothèque de classe. Coût des matériaux: 40$. Montant des livres mis à la disposition des élèves: sans prix.

4- Continuer de ne pas appliquer le code de vie comme le font plusieurs de mes collègues

Oui, oui, je sais: l'enseignant doit être un modèle de rigueur et de cohérence. Mais quand tout le monde se fout du règlement, tu te fais suer à être un des seuls à l'appliquer et cela m'a valu parfois des moments pénibles avec certains élèves qui ne sont pas de mes classes.

Continuer dans cette voie d'abnégation professionnelle

5- Saluer mes élèves au début de chaque cours et les vouvoyer

Au secondaire, on est souvent une usine à remplir le cerveau des élèves. À quatre période par jour, on prend rarement le temps de les saluer personnellement à leur entrée en classe ou encore de jaser une ou deux minutes au début du cours avant d'attaquer le contenu au programme

Continuer ce moment d'accueil important et ne pas cesser de les vouvoyer. J'aime ça leur donner du «monsieur» et du «madame»! Et au diable les arguments de Gooba!

6- Moins me négliger pour des raisons reliées au travail

Je discutais avec une amie récemment. J'ai découvert qu'elle dormait la nuit au lieu d'apporter du travail à la maison et qu'elle prenait le temps de dîner correctement chaque midi au lieu de faire de la récupération. Ce fut un choc! Il est possible de ne pas travailler 15 heures par jour et d'enseigner efficacement?

Je vais donc tenter, cette année, de m'occuper un peu plus de moi et de trouver des façons de parvenir aux mêmes résultats avec moins d'efforts. De la paresse naît le génie. Il est temps que j'accouche! Quand on passe la quarantaine, on n'est plus une jeunesse fringante.

7- Moins négliger mes proches pour des raisons reliées au travail

Cette résolution est sûrement l'une des plus importantes. Il est ridicule de ne pas prendre d'aimer les gens qui m'entourent parce que le boulot envahit ma vie privée. Rentrer fâché à la maison parce que la journée s'est mal déroulée? À éviter!

8- Surveiller mon langage en classe

J'aime trop illustrer, de façon spontanée et colorée, à mes élèves qu'il existe plusieurs niveaux de langage. Restreindre celui-ci à un niveau correct ou soutenu. Chasuble que ça ne sera pas facile!

9- Saisir les occasions de changement qui se présentent

Une autre résolution difficile... Les enseignants sont souvent conservateurs. Ils transmettent des normes et finissent parfois par être des normes. Il ne faut pas avoir peur du changement, en autant que celui-ci soit réaliste et s'appuie sur des moyens permettant sa réalisation. Ce qui élimine pas mal ce qui vient du MELS ou de ma CS...

10- Aller au centre Bell

Ça, c'est une autre histoire dont je vous parlerai un jour avec celle du sapin de Noël qui m'a mené à l'hôpital!

En passant, il existe des calendriers 2008 à imprimer sur Internet. Ça peut être utile, question de noter les jours ou vous n'avez pas respecté vos résolutions...

14 commentaires:

Hortensia a dit…

Oh! Tu es rendu plus loin que moi dans les résolutions professionnelles. Je viens juste de tomber en mode vraiment vacances. Quand même, cela m'inspire quelques réflexions.

1- Cesser de repousser la correction au surlendemain.
==> Ouïlle! Je me sens concernée par celle-là: je suis très absolument comme toi pour tout ce qui concerne la correction. À chaque session, je prends la résolution de la faire au fur et à mesure et je ne m'y tiens pas du tout.

2- Fermer ma gueule durant les réunions à l'école
3- Cesser de m'imaginer qu'une direction puisse répondre efficacement à mes demandes
4- Continuer de ne pas appliquer le code de vie comme le font plusieurs de mes collègues
==> Je sais que tu as de bonnes raisons pour être amer, mais je trouve ça bien triste que tu te fasses une résolution de baisser les bras.:-(

5- Saluer mes élèves au début de chaque cours et les vouvoyer
==> Qu'on les vouvoie ou qu'on les tutoie, on s'en tape, mais qu'on les salue, ça oui! Moi aussi, je m'en fait un point d'honneur.

6- Moins me négliger pour des raisons reliées au travail
7- Moins négliger mes proches pour des raisons reliées au travail
==> Très sage. Je médite moi aussi sur cette question depuis quelque temps...

8- Surveiller mon langage en classe
Pourquoi veux-tu te restreindre au lieu d'utiliser l'éventail des possibilités? Il n'y a rien de mal à être coloré...

Bulle a dit…

4- Continuer de ne pas appliquer le code de vie comme le font plusieurs de mes collègues

C'est vrai que c'est difficile d'être le seul à dire "NON" aux élèves... J'en ai bavé et mon directeur me l'a reproché (Oui oui!!).

Bravo prof masqué mais, dix résolutions, c'Est pas un peu beaucoup??

Plotin a dit…

Bonjour Prof masqué,

Voici, rapidement, quelques règles transmises par des professeurs aujourd'hui à la retraite.
Les élèves passent, les profs restent.
Moins, mais mieux.
Sois toi-même.
Comme ces professeurs ont tous enseigné plus de 30 ans au Collège, je crois qu'il y a un peu de sagesse dans leurs paroles.

¤Enidan¤ a dit…

ouf... tu as des gros projets... je te souhaite d'en réaliser au moins le quart... ce sera déjà bien ;o))

Bonne année !!

Le professeur masqué a dit…

Hortensia: pour le code de vie, je l'applique dans ma classe. Les élèves le savent. Mais les corridors et tout le bazar, c'est irrémédiablement fini. Quand je sentirai un vent de changement, je changerai. De toute façon, certains adjoints de mon école ne le connaissent pas, alors...

Bulle: je suis hyperactif et je compte affiché ces 10 résolutions sur mon bureau de prof.

Plotin: je partage déjà certains de ces préceptes.

Enidan: à toi aussi! Non, non, ça devrait me tenir réveiller!

bobbiwatson a dit…

Les résolutions sont faites pour ne pas être tenues.
Remettre la correction au lendemain plutôt qu'au surlendemain sera déjà une nette amélioration :)
Être moins présent "vocalement" n'est pas un signe de qqu'un qui baisse les bras. C'est plutôt une façon de dire aux autres : "C'est plate, hein, quand je ne dis rien !!!".

Bonne année quand même !!!

souimi a dit…

Votre numéro 8 m'inspire, Prof Masqué. Je suis d'accord avec Hortensia. Je fais souvent rire les élèves lorsque, pour une raison ou pour une autre, j'utilise ma diction très québécouaze. Ça les surprend toujours car je ne le fais jamais sans une très bonne raison. Je ne suis pas certaine de vouloir corriger cette "faille" qui, en réalité, n'en est pas une. On dirait que ça m'prend ça. Même chose sur mon blogue.
Probablement que les becs en trou de cul de poule, ceux qui sont nés à Shawinigan et parlent comme de purs Parisiens m'exaspèrent trop et que "ça sonne faux". J'sais pas.

Cette année, j'ai dû, avant le temps, tenir la résolution numéro 3. C'était une question de pure santé mentale...Chasuble d'étole....

6 et 7 font partie de mes us et coutumes depuis quelques années. Mais ça, je n'ai pas de mérite, c'est parce que je suis beaucoup plus vieille que vous.

Concernant le numéro 4, je ne suis pas d'accord avec Hortensia. Personnellement, il y a certaines règles à l'agenda que je considère être de pures âneries et ce n'est pas baisser les bras que de ne pas suivre les dites règles. C'est agir d'une façon intègre. Jamais je n'empêcherai un élève de manger en classe ou de boire. Confisquer les cellulaires et les Ipod est aussi d'un ridicule... Puis je préfère qu'un élève sente la gomme qu'autre chose. J'ai toujours trouvé les réunions être pures pertes de temps lorsque ces points sont à l'ordre du jour car ils ne feront jamais l'unanimité. Puis je ne me transformerai pas en robot-mouton-docile pour rentrer dans le moule.

Ma résolution professionnelle? Continuer de choisir quand j'ouvre et quand je ferme la porte de ma classe.

Safwan a dit…

Mon commentaire concerne ta résolution 2; je te rappelle que tu nous permets les vacheries ;oP lol
Pour avoir assisté à plusieurs réunions où tu y étais, je te dirais... que c'en est une bonne!
Concernant le cahier que tu as reçu, j'ai aussi songé l'acheter, mais pour M. Safwan qui, lorsqu'il doit faire des contrats «à l'extérieur», s'ennuie mortellement.

bobbiwatson a dit…

Autres commentaires sur vos résolutions professionnelles qui, soit dit en passant, peuvent s'appliquer dans tous les milieux de travail.

Code de vie : faites selon votre conscience; la vôtre, au moins sera en paix avec elle-même.

Vouvoiement : adaptez-vous rapidement car, au primaire, cela fait au moins deux ans que cette forme de communication est installée.

Centre Bell : vive le Canadien de Montréal même si Abi n'est plus là.

Saisir les occasions de changement(s) : on ne sait jamais quelle tangente peut prendre notre carrière. Ayez confiance en vos qualités intellectuelles, en vos qualités de communicateur. Il y a peut-être des portes grandes ouvertes pour vous .... portes que vous ne soupçonnez même pas. Ne vous laissez pas abattre!

bibco a dit…

Vos résolutions ressemblent beaucoup aux miennes. J'ai ajouté à celles-ci une période en classe à moi! Un trente minutes d'étude, de travail autonome (qui n'exigera aucune correction) et de lecture pour mes élèves, un trente minutes où je corrigerai. Pas de réponse aux parents, pas de préparation de cours, correction seulement. Pourquoi? Parce que c'est ce que j'aime le moins. Parce que je commence à être révoltée de travailler jusqu'à 17h et de reprendre le boulot à 20h. Parce que, bon.

unautreprof a dit…

2- Fermer ma gueule durant les réunions à l'école

Noooooon, il ne faut pas.

4- Je comprends tellement, c'est toujours tentant de cesser de se battre avec les élèves.
Surtout qu'on passe pour le freak.

Enfin, vous nous en redonnerez des nouvelles;)

Le professeur masqué a dit…

À tous: on recommence demain en pédago. Résolution 2: fermer ma gueule en réunion... Vais-je réussir?

Sylvain a dit…

Je paierais cher (non, en fait, car je suis prof, moé-tou!) pour être là et voir ça...

Finalement, je ne vous souhaite pas de vous la fermer. Je crois que plusieurs collègues (dont certains semblent manifester ici quelque chose qui va dans ce sens) se trouveraient ainsi privés de la seule chose qui les maintient en état d'éveil à vos réunions ;-)

Sérieusement, faudrait bien que je ponde un jour un billet sur nos réunions dans mon école : guère mieux, je crois...

Hortensia a dit…

Alors cette réunion?
As-tu eu une extinction de voix pendant ou après? ;)