16 juillet 2008

Des souris et des Mac

Je ne vous l'ai peut-être pas dit, mais mon école a décidé de prendre un virage informatique. Et devinez quels groupes auront accès à des Macintosh en classe? Les miens, bien sûr. Je ne peux pas critiquer la vertu, direz-vous, et j'ai décidé de participer à ce projet parce qu'il apportera sûrement des retombées intéressantes pour les élèves.

Une des raisons mentionnées pour l'introduction de portables en classe est qu'il s'agit d'un élément motivant, principalement chez les garçons. Motiver des élèves de PEI, est-ce si nécessaire comparé aux ordinaires? Je ne sais pas.

Déjà, on a remis à chaque enseignant de ces classe un portable pour l'été, question qu'ils se familiarisent avec la «machine». Bon, je dois avouer que le mien est encore dans sa boite... Pas encore l'énergie de déballer tout cela. Mon coeur est ailleurs. Mais ma tête se pose plusieurs questions.

On vise tout d"abord une clientèle scolaire particulière, le PEI. Ça me turlupine. La raison est qu'on vise que les élèves achètent sous forme de crédit-bail un appareil pour leur cinq année du secondaire. Pourquoi le PEI? Parce qu'il s'agit d'un programme particulier ou l'on peut légalement exiger davantage la participation financière des parents. Ça m'embête. Ce ne sont pas tous les parents de ces élèves qui sont financièrement à l'aise. Ensuite, est-ce qu'ordinateur et PEI vont obligatoirement de pair? Est-ce également aux parents de débourser pour que leur jeune puisse utiliser un tel outil? J'ai l'impression d'un système d'éducation à deux vitesses.

Par ailleurs, je m'interroge sur les visées du projet. Pourquoi veut-on que les élèves aient un portable en classe? Que veut-on leur inculquer ainsi? Que veut-on qu'ils développent? Pour l'instant, j'ai l'impression qu'on me demande de trouver des projets pour justifier l'achat éventuel de telles machines et ça me turlupine aussi. J'ai l'impression de mettre la charrue avant les boeufs. Un peu comme si on voulait que je créée un besoin avant même qu'il ne s'impose de lui-même. Ou plutôt qu'il s'impose, mais pour d'autres raisons.

Malgré tout, j'ai rencontré le conseiller pédagogique de ma CS concernant les TIC et, déjà, j'ai plusieurs belles idées en tête. De plus, le «représentant» Apple est fort sympathique et très ouvert, ce qui est intéressant lorsqu'on échange. Ce n'est pas parce que je suis critique que je ne participerai pas avec enthousiasme à ce projet, mais certaines limites me sont déjà apparues clairement.

Premièrement, à cause de la forme de pédagogie utilisée généralement dans mon école, les portables seront un outil d'appoint à l'intérieur de certains projets qui pourraient être réalisés de façon moins éclatante, c'est vrai, sans eux. Des présentations visuelles, des canons, des projets multimédias, des blogues, c'est chouette, mais on ne change pas la façon d'enseigner: on l'adapte à l'utilisation de l'ordinateur. C'est un plus, mais pas la révolution.

Deuxièmement, l'élève ne pourra utiliser les portables qu'en classe sous forme de laboratoire mobile. Embêtant. D'autant plus que les Mac ne sont pas les appareils les plus populaires à la maison. Et je ne suis pas sûr qu'on est ouvert à l'idée d'un système de prêt. Le choix Apple s'est effectué en raison de certaines caractéristiques des appareils (la solidité, par exemple), mais au-delà de cela, n'aurait-on pas mieux fait de sélectionner un autre modèle plus répandu? Il y a bien sûr la question des logiciels, mais je ne suis pas convaincu, pour l'instant, que ceux qu'on retrouve sur le Mac soient si supérieurs aux autres pour l'usage qu'on en fera en classe. C'est à voir.

Enfin, l'été est jeune. Mes réflexions ne font que commencer. Si vous avez des commentaires, des suggestions de projets, n'hésitez pas!
En passant, ces Mac viennent sans souris. Tout un apprentissage pour le vieux dinosaure que je suis!

12 commentaires:

Catherine a dit…

Étrangement, je venais tout juste de lire cela avant de venir ici:
http://www.opossum.ca/guitef/archives/004098.html

Peut-être l'avez-vous déjà lu.. Si non, eh bien, c'est fott à propos d'avec ce dont vous parlez.

bobbiwatson a dit…

C'est effectivement embêtant de savoir que ces ordinateurs seront dans le local de cours de français et non pas qu'ils suivent les élèves. Le fait d'avoir ces bibittes changera-t-il la façon d'enseigner? Ce sera toujours un groupe d'élèves assis devant un prof debout! Le fait d'avoir acheté des Mac est questionnable. Est-ce que la solidité des appareils fera que les élèves-utilisateurs seront plus performants même à partir de logiciels ... ?

Je vois mal les parents être sollicités pour l'achat d'un tel appareil alors que, probablement, presque toutes les familles des élèves de PEI ont un PC à la maison. Comme tu le mentionnes, les parents des élèves du PEI ne sont pas nécessairement riches: ce sont leurs enfants qui ont une intelligence enrichie, et cela, c'est non monnayable.

Je ne doute pas que tu sauras trouver mille et un projets à faire faire à tes élèves sur leur MAC. Il faudra pourtant que ton école accepte un service de prêts des appareils sinon, à quoi ça servira de les avoir?

Voilà un sujet digne d'une bonne discussion :)

bobbiwatson a dit…

P.S. Si tu veux une souris pour tes Mac il faudrait peut-être que tu leur accroches un morceau de fromage? :)-

unautreprof a dit…

Étrange mesure aussi à mon avis.
Qu'on permette le portable à des élèves dysorthographiques, je comprends. Ces jeunes sont souvent limités en langage écrit et malgré l'enseignement au régulier, n'arrivent pas à suivre le groupe lorsqu'il s'agit d'écrire un texte. L'ordi permet donc aux élèves dysorthographiques de suivre l'enseignement au régulier, sans accumuler autant de retard.

Mais pour des PEI?
Les motiver?

J'étais PEI moi et je me rappelle à quel point nous avions des moyens plus grand que le régulier. Du coup, on avait plus de sorties culturelles, de voyages organisés, etc.

Je ne sais pas trop quoi penser de ça...

unautreprof a dit…

correction : plus grands.
Avoir eu Antidote, je crois que j'aurais pu me corriger!

Bulle a dit…

Les Mac sont beaucoup plus stables et la cible de très peu de virus. Le choix Mac est assez logique dans l'optique: faut vraiment se forcer pour "planter" un mac! En plus, ça "égalise": les élèves sont moins habitué au Mac alors ils partent plus sur un même pied...

Pourquoi au PEI? J'enseigne en secondaire 1 et 2 depuis 3 ans maintenant et c'est le ZOO!!! Jamais je ne laisserais un portable entre les mains d'un de mes anciens élèves! Les élèves volent les "boules" des souris (vive les souris optiques!), coupent les fils des claviers et des souris, mettent des crayons dans les "fans" (en fait, celui là c'était un secondaire 3...), etc. Je ne crois pas que ce soit pour la motivation plutôt que pour augmenter le pourcentage de survie des "machines" qu'on les donne au élèves du PEI...

Gentille Maitresse a dit…

Cher Prof Masqué,
C'est la première fois que je commente un de vos billets, je suis néanmoins une fidèle lectrice depuis plusieurs mois.
Celui-ci m'interpelle beaucoup puisque depuis plusieurs années, je m'intéresse et développe des façons d'intégrer les technologies à mon enseignement. Oui, les TIC sont motivantes pour les jeunes, j'ajouterais même qu'elles sont stimulantes pour le prof aussi. Le fait de voir les yeux des élèves s'allumer quand ils produisent quelque chose de différent de ce qu'on attend habituellement d'eux... c'est un salaire en soi!! Les élèves confessent avoir l'impression de s'amuser, pas de travailler!! Et pourtant, au fil des ans, mes élèves du 3e cycle du primaire ont produit de A à Z des capsules vidéos informatives, un court métrage illustrant UN chapitre d'un roman lu en classe (promo-biblio); ils ont fait des critiques d'oeuvres littéraires publiées en format MP3 sur un site de classe (genre de blog littéraire), etc. Il y a une multitude d'applications concrètes dans l'enseignement de la langue. Je vous envie...

Évidemment, j'ai lu les autres commentaires et c'est vrai qu'il y a des risques de mauvais usages... J'imagine que vos portables seront "verrouillés" en partie pour éviter qu'ils soient contaminés par des virus ou pour éviter que les élèves n'installent des logiciels inappropriés. Mais bon...Je persiste à croire que quand l'utilisation est stimulante, les jeunes ne feront rien pour s'en priver.
Pour ce qui est du choix de Mac... Excellent, quant à moi. Je n'ai jamais pu en avoir à ma disposition mais on me dit que lorsqu'on touche à du son et à de la vidéo...c'est un Mac que ça prend!!

Gentille Maitresse a dit…

Cher Prof Masqué,
C'est la première fois que je commente un de vos billets, je suis néanmoins une fidèle lectrice depuis plusieurs mois.
Celui-ci m'interpelle beaucoup puisque depuis plusieurs années, je m'intéresse et développe des façons d'intégrer les technologies à mon enseignement. Oui, les TIC sont motivantes pour les jeunes, j'ajouterais même qu'elles sont stimulantes pour le prof aussi. Le fait de voir les yeux des élèves s'allumer quand ils produisent quelque chose de différent de ce qu'on attend habituellement d'eux... c'est un salaire en soi!! Les élèves confessent avoir l'impression de s'amuser, pas de travailler!! Et pourtant, au fil des ans, mes élèves du 3e cycle du primaire ont produit de A à Z des capsules vidéos informatives, un court métrage illustrant UN chapitre d'un roman lu en classe (promo-biblio); ils ont fait des critiques d'oeuvres littéraires publiées en format MP3 sur un site de classe (genre de blog littéraire), etc. Il y a une multitude d'applications concrètes dans l'enseignement de la langue. Je vous envie...

Évidemment, j'ai lu les autres commentaires et c'est vrai qu'il y a des risques de mauvais usages... J'imagine que vos portables seront "verrouillés" en partie pour éviter qu'ils soient contaminés par des virus ou pour éviter que les élèves n'installent des logiciels inappropriés. Mais bon...Je persiste à croire que quand l'utilisation est stimulante, les jeunes ne feront rien pour s'en priver.
Pour ce qui est du choix de Mac... Excellent, quant à moi. Je n'ai jamais pu en avoir à ma disposition mais on me dit que lorsqu'on touche à du son et à de la vidéo...c'est un Mac que ça prend!!

Le professeur masqué a dit…

Catherine: il existe beaucoup d'études sur l'impact des portables en classe. Il faut seulement savoir que, dans certains cas, les élèves les conservent en out temps, ce qui ne sera pas le cas chez nous. C'est ce qui me chicotte le plus.

Bobbi: en fait, ils ne seront pas dans le cours de français: ils seront là ou un prof les aura réservés. Méchante chicane en vue!

Oui, non seulement les ordis peuvent mais doivent changer la façon d'enseigner.

Pour ce qui est de la solidité, comme l'a spécifié un autre intervenant, les Mac sont plus solides et leurs logiciels plus stables.

Enfin, je vois qu'on est d'accord pour ce qui est de ne pas conclure à l'équation PEI = parents riches.

Un autre prof: on a choisi le PEI pour ajouter une valeur au programme et parce qu'on présume que ces parents seront plus susceptibles d'accepter de payer le cout d'un ordi.

Bulle: ce que tu mentionnes sur les Mac est très juste.

Gentille maîtresse: Bonjour ici et merci de votre commentaire. Je suis aller jeter un coup d'oeil sur votre blogue et je dois avouer que nous vivons certaines situations communes. A cet égard, mes pensées les plus sincères vous accompagnent et je souhaite très ardemment que votre souhait se réalisera.

Je vais revenir sur les projets que l'on peut faire en classe avec des ordis et j'espère que vous vous manifesterez encore pour ma plus grande connaissance.

bobbiwatson a dit…

Un dinosaure recyclé, est-ce que ça existe?

Bulle a dit…

On en a un qui blogue c'est déjà un bon début! ;p

bobbiwatson a dit…

Bulle,

C'est peut-être le début d'une ère "posthistorique", "suprahistorique"? Tant que les dinosaures vivant actuellement (et qui devraient appartenir à la "préhistoire") ne deviendront pas des vieux débris fossiles, il y aura de l'espoir :)