23 juin 2009

Varger sur les profs (partie 765)

Scandale dans le monde de l'éducation. Le Journal de Montréal n'hésite d'ailleurs pas à consacrer un article à cette affaire épouvantable dont le titre indique déjà la teneur du texte: «Voyage de fin d'année: oubliées par leur prof».

Une fois que vous lisez le texte, vous vous rendez compte que le prof n'a pas oublié deux enfants sur le bord de la route à Gaspé en pleine nuit alors que des maringouins assoiffés de sang les ont littéralement vidé du précieux liquide vital. Non, pendant un peu moins d'une demi-heure, le prof ne s'est pas aperçu que deux jeunes élèves manquaient à l'appel lors d'une activité à la piscine, mais étaient tout bonnement demeurées dans leur chambre.

Mais c'est le prof, le responsable. Même s'il y avait un autre prof avec lui, même s'il y avait trois parents bénévoles, même si les deux petites filles disent ne pas avoir entendu un parent bénévole les avertir de rejoindre le groupe pour se rendre à la piscine... Les deux seules des deux groupes... dans la même chambre... Pas entendre?

Peu importe, le prof est responsable, point. Vite, appelons le Journal de Montréal et faisons un scandale.

Les parents sont «en furie». «L'enseignant a été vraiment irresponsable», indique le père d'une des deux gamines. Mais attendez la suite: «La mère de Sasha, Laura Scott, juge la situation «très inquiétante.» Elle croit qu'elle aurait pu avoir de graves conséquences pour sa fille, qui souffre d'asthme et d'allergies : son prof était parti avec ses médicaments et son épipen.

L'enseignant qui a 34 ans d'expérience a reconnu son erreur. La commission scolaire a effectué un rappel auprès des enseignants quant à l'importance de toujours bien compter les élèves lors de déplacements.

Fallait-il en faire un scandale? Il y en a qui ont le don de tout dramatiser. De quoi à écoeurer le premier prof venu d'organiser une sortie.

Pauvres enfants...

6 commentaires:

Dany Larouche a dit…

À cause de l'hypermédiatisation de ce genre de banalité,les profs vont arrêter de s'impliquer dans les activités pédagogiques et extra-scolaires. De plus, imaginez le topo du journal de Montréal si les enseignants arrêtaient leur implication : "Les profs ne veulent plus rien savoir des étudiants, ils les abandonnent"
Facile à imaginer........ vous ne trouvez pas
Ce serait encore de la faute des profs...... parfait!

unautreprof a dit…

Dany, tu as tout compris. Lorsque je les profs, tannés de ce genre de plaintes, ne s'impliqueront plus dans des activités spéciales, alors là...

En furie, ben voyons donc! Des parents qui réagissent excessivement il y en aura toujours, mais les médias qui leur accordent bien trop d'importance et il est là le problème!

Anonyme a dit…

L'enseignant a reconnu son erreur... Et c'est tout???? Non, il faut châtier. Je propose la vierge de fer.
Mooki

Stagiaire a dit…

Vu dans une école primaire un jour de suppléance... un élève oublié par son enseignante sagement assis dans sa classe pendant que sont groupe est parti en sorti pour 3 jours...

Si ma classe n'avait pas eu des travaux et que j'avais eu à changer de local pour cause de travaux, le jeune aurait complètement passé inaperçu...

Jonathan Livingston a dit…

Avec des élèves qui écoutent de moins en moins, je redoute les sorties, surtout quand on ne les connait pas trop... (dans les contrats de remplacement)

On ne nous laisse pas beaucoup d'espace pour la discipline, mais on nous rend responsable de ces petits trop souvent mal élevés...

Facile de critiquer le prof, pratique aussi...

L'absence de direction pour mettre en place des procédures et rappeler à tous son rôle et assurer une coordination dans les sorties, on en parle peu.

Anonyme a dit…

J'en ai plus qu'assez d'entendre des parents se plaindre de ce qui aurait pu arriver à leur petit chéri étant donné ces irresponsables de profs!Pourquoi ne travaillent-ils pas plutôt à faire que leur petit chéri devienne responsable, autonome et imputable s'il s'est lui-même mis dans le pétrin en n'écoutant pas les consignes!Ces parents-là ne savent pas le tort qu'ils causent au système scolaire, déjà passablement écorché, en s'adressant aux journaux jaunes en mal de vente qui s'empressent de donner à leurs articles des titres vendeurs peu importe si ceux-ci dénaturent complètement l'événement rapporté. Comme enseignante hyper- responsable, vigilante, archi- professionnelle et expérimentée(20 ans) que puis-je contre un enfant irresponsable, immature, désobéissant que ses parents couvrent quoi qu'il dise ou fasse!C'est à croire que l'enfant que l'on connaît n'a rien à voir avec celui que ses parents ont élevé!