11 juin 2009

Zéro (la suite)

Tiens, je traitais récemment de l'impossibilité de mettre zéro à un élève en vertu des nouvelles directives venant de la direction des Sévices pédagogiques de ma CS.

Ce matin, j'assistais à un moment qu'on pourrait filmer et intégrer dans le téléroman Virginie. Deux acteurs: Prof masqué, très philosophe, et Prof poilu, nouveau dans le monde de l'éducation.

*******

- Prof pas pire: regarde cette copie d'examen. L'élève n'a rien écrit. Même pas son nom!
- Pas fort...
- Alors, je lui mets zéro.
- Ouins.
- En lettres, ça fait donc E.
- Mmmmum.
- Et E, ça vaut 28%. je peux pas lui donner 28% pour un examen ou il n'a absolumenbt rien écrit. Ça n'a aucun sens...
- Et puis après? Même si tu te battais pour lui mettre zéro, le logiciel va le monter à 28%.
- Mais ça n'a pas de sens!
- Ben, c'est ça le nouveau monde de l'évaluation.

*******

Les profs, dépossédés de l'évaluation.

6 commentaires:

unautreprof a dit…

Ridicule!

Anh Khoi Do a dit…

Ce qui est complètement ridicule, c'est qu'en mettant une lettre, le logiciel ne peut pas tenir compte de ce qui s'est réellement passé lors de l'examen. Certes, le logiciel d'évaluation a son défaut, mais peut-on vraiment attribuer cela à cette tendance au Québec de toujours vouloir niveler par le bas? Ouffe, belle société en perspective!

Stagiaire a dit…

Voilà pourquoi je conserve toutes les communications des mes garçons et que je les utiliserai lorsque j'aurais ma classe.

Je remplirai bêtement le bulletin chiffré, mais il sera accompagné de la communication descriptive.

Je suis contestaire et je refuse d'entrer dans le moule de la ministre!

Le professeur masqué a dit…

Stagiaire: si tu as une classe, ça peut toujours aller. Mais si tu étais au secondaire, tu pourrais avoir jusqu'à 12 groupes (12 x 32). Tu te vois faire un bulletin descriptif pour chacun?

Méli a dit…

La réforme, ça n'a pas d'allure sur bien des points, je trouve aussi l'évaluation vraiment peu représentative de la réalité... Quand est-ce qu'ils vont comprendre qu'ils gaspillent nos jeunes qui ont du talent avec leur nivellement par le bas ! Pourquoi les jeunes se forceraient-ils ? Ils passent de toutes façons, même s'ils ne font rien... ou presque !

Le professeur masqué a dit…

Méli: c'est pourquoi le rôle des parents est si important.