23 août 2011

Ces anciens ministres de l'Éducation qui oublient leur performance

J'écoutais Mme Marois parler de son leadership ce matin. Lorsqu'elle a souligné qu'elle avait déjà piloté des dossier difficiles à l'époque où elle était ministre de la Santé et de l'Éducation, j'ai failli avaler ma toast d'un coup. Piloter dans le mur?

Et quand je pense que l'autre futur aspirant au pouvoir a déjà déclaré que les enseignants lisaient des revues lors des journées pédagogiques, je me dis qu'on est mal barré. Dans un article du JdeQ, il s'en prend aux enseignants incompétents et oublie tout le reste de la machine éducative qui n'est pas un modèle de performance et d'efficacité. C'est tellement plus facile de s'en prendre aux petits.

Ma question: et les ministres de l'Éducation incompétents, on fait quoi avec eux? Peut-on envisager une procédure de rappel comme en Californie avec les gouverneurs?


2 commentaires:

Anonyme a dit…

Je ne pense pas que notre ministre actuelle rejoindra ces cons, même si elle n'est pas parfaite.

Loulou a dit…

À travers cette pyramide mal positionnée, tout nous retombe dessus. Les chyro, ostéo et acupuncteurs ne suffiront plus. On va lâché.

Y vente en ti-pépère là. Mais ça ca pas rapport.