08 mai 2007

Les re-nouveaux bulletins de la CSDM!

Le titre de ce billet aurait aussi pu être «L'art de ne rien comprendre et de tout compliquer».

Vous l'avez sûrement lu dans le journal La Presse de ce matin, la CSDM met une dernière touche à ses nouveaux bulletins à saveur améliorée (la troisième ou quatrième version en pensant). Quatre modèles ont ainsi été proposés aux parents membres des conseils d'établissement.

Dans tous les cas, il n'y a pas de pourcentage, pas de moyenne, mais des lettres nuancées: A ou A +. Pas de A -, évidemment puisque la réforme est jovialistement positive.

L'absence de moyenne est contrebalancée par une drôle de mesure qui montre bien toute la cohérence de nos penseurs en éducation: «Un modèle propose, en effet, de mentionner combien d'élèves ont obtenu la même cote que l'élève évalué. Si comme lui, 15 élèves ont eu un «B» en maths, cela veut dire qu'il est grosso modo dans la moyenne. Mais que comprendre s'ils ne sont que cinq dans son cas? Est-il au-dessus ou en dessous du groupe? Impossible de le savoir.»

Une autre exemple de ce délire pédagogique consiste au nombre de pages du bulletin: on prévoit qu'il aura une dizaine de pages!

Par contre, réjouissons-nous: les libellés des compétences transversales ont été simplifiés, paraît-il. Un exemple: «En français, la compétence «apprécier des oeuvres littéraires» disparaît, pour devenir plus sobrement «donner son opinion sur des textes» ou plus longuement «votre enfant exprime correctement ses émotions et ses opinions sur le texte». Le libellé fait moins pompeux et prétentieux, il faut l'avouer. À cet égard, il correspond plus à la réalité.

Une autre nouveauté consiste à l'évaluation du comportement de l'élève, en classe, au cours d'activités parascolaires et au service de garde. Au service de garde, vous avez bien lu!

Deux choses en terminant.

La première: cette consultation était définitivement biaisée puisque seuls les parents membres des conseils d'établissement devaient se prononcer sur des choix pré-établis: «Nous sommes devant une consultation fermée, orientée, axée sur quelques choix de réponses, quasi occulte», a dénoncé l'Alliance des professeurs de Montréal dans une lettre envoyée à la CSDM vendredi.

La deuxième: le bulletin est un des éléments de la réforme parmi tant d'autres qui est à revoir. Le débat autour de ce dernier élude souvent les questions du redoublement annuel, des compétences transversales, de la différenciation pédagogique, de la pédagogie unique par projet et j'en passe.

Pour en savoir davantage sur ce texte de La Presse:
http://www.cyberpresse.ca/article/20070508/CPACTUALITES/705080576/1019/CPACTUALITES

3 commentaires:

Gooba a dit…

Au lieu des + et des -, il y a des soleils, des oiseaux et des étoiles?????!!!!??? Misère. Ça ne va pas en s'améliorant!! Dix pages en plus... On va vraiment rendre service aux parents : 10 pages incompréhensibles, c'est bien mieux que 2!! :s

Enidan a dit…

Je suis sans mots... :oS

Le professeur masqué a dit…

Le premier ministre Charest a annoncé dans son discours inaugural aujourd'hui qu'il voulait revenir au bulletin chiffré.

Combien on parie que chiffré ne veux pas dire des notes et des moyennes mais bien des chiffres (1,2,3,4,et 5)?