16 juin 2008

Les caronitudes

Le Journal de Montréal publie un texte ce matin sur les effets du babyboom auquel on semble assister au Québec. Lisez la déclaration d'André caron, président de la Fédération des commissions scolaires du Québec et tentez de ne pas vous étouffer. Espérons qu'il ait été mal cité.

Si le baby-boom crée de nouveaux problèmes pour l'accès aux CPE, il en va tout autrement dans le système scolaire. En effet, le système connaît une forte décroissance de sa clientèle depuis le début des années 2000.

Selon André Caron, président de la Fédération des commissions scolaires du Québec, les écoles ont connu une baisse de plus de 83000 élèves depuis les cinq dernières années. Ainsi, même si quelques écoles ont fermé leurs portes ces dernières années, André Caron affirme avoir «toutes les ressources nécessaires» en ce qui concerne les infrastructures et les professeurs.

4 commentaires:

Sylvain a dit…

Sans vouloir faire un jeu de mot (douteux) avec l'excellent précédent "billet-poème", je dirais que Caron est un parfait exemple de "cadre-vide" !!! ;-)

Ainsi va la vie... a dit…

Ah OK! Maintenant je comprends!

C'est pour ça que certaines étudiantes sont payées pour leur 4e stage alors que ça n'arrive que quand le MELS reconnaît qu'il y a une pénurie de profs!
C'est pour ça qu'une étudiante de 3e année a un contrat à temps plein dans une classe jusqu'à la fin de l'année!
C'est pour ça que je ne suis qu'en première année de bacc en enseignement préscolaire/primaire, que je n'ai officiellement pas le droit de faire de la suppléance avant la FIN de mon 2e stage et que mon superviseur, mon enseignante-associée et la directrice de mon école de stage m'ont tous les trois demandé si je voulais faire de la suppléance tout de suite après mon stage!
C'est pour ça aussi que plusieurs autres étudiantes aussi en première année de bacc font de la suppléance genre 3 fois par semaine dans des écoles!

PM, voulais-tu vraiment insinuer que les CS ont de la difficulté à trouver des professeurs pour combler tous les postes? Pfffff...

Le professeur masqué a dit…

Sylvain: en quelque sorte...

Ainsi: moi, jamais, voyons...

Stagiaire a dit…

Des profs disponibles? Hein? Yoù ça???

Justement, aujourd'hui, une collègue s'est faite offrir un contrat de maternité à partir de fin novembre...

Ah oui... ce contrat compterait pour son stage.... de 4e année...