01 juin 2008

La lune et les étoiles

En écrivant ce poème aux aurores, je ne peux m'empêcher de penser à Circé et à un de ses billets.


***********


J'ai préféré la lune aux étoiles scintillantes cette nuit
Et je ne l'ai pas regretté.
Ses reflets bleuâtres ont bercé mon coeur meurtri.
Ses rayons étonnamment dorés
ont caressé mes yeux, ma bouche et mes douleurs.
Puissent toujours durer ces nocturnes heures.

J'ai préféré la lune aux étoiles scintillantes cette nuit
et j'ai connu un pays
ou tout n'est que luxe, calme et volupté,
ou tout n'est que force, passion et intensité.



********

Ne cherchez à comprendre ni ces mots ni ce poème. Il existe simplement. Je me devais de lui donner la réalité en l'écrivant. Prof masqué trouve le réconfort dans la poésie des mots et des gestes.

7 commentaires:

Zed Blog a dit…

J'emprunte, encore, les superbes mots de Moran, que je connais par COEUR :

« Je crois en la littérature
Je crois en l'art bien plus qu'en l'or
Même si l'or dure
L'art est plus fort. »

Câlin poétique - Zed

Safwan a dit…

Encore une fois, il me semble que nous vivons des émotions semblables en même temps. Mon «billet-poème» d'aujourd'hui, beaucoup plus bref que le tien, en témoigne. Faut tenir, Prof masqué. Je me fais ce commentaire autant à toi qu'à moi...

Le professeur masqué a dit…

Zed: : )

Safwan: je vais lire de ce pas.

bobbiwatson a dit…

Il faut savoir choisir sa lune et ses étoiles! Il faut savoir choisir le meilleur pour soi ... à court terme!

bobbiwatson a dit…

Une lune qui masque des étoiles scintillantes ... Quelle lune cela doit être!

Circé a dit…

Salutations, cher prof masqué. Heureuse que mes mots inspirent un poème qui dégage cette sérénité que je te souhaite plus régulière en ces temps troublés.

Le professeur masqué a dit…

Bobbi: pour l'instant, le court terme est le seul temps que je connais. Penser plus loin que demain est impossible, incertain et cruel.

La lune était ensorcelante.

Circé: hélas! les bonnes choses sont fugaces.