30 mars 2009

Claude Poirier et le français


La radio n'est pas toujours un média facile parce qu'on doit souvent intervenir en direct. Par contre, on peut bénéficier d'oreilles pas toujours attentives pour masquer nos erreurs.

Un chroniqueur à la radio a le don d'écorcher les miennes: Claude Poirier. Oui, le monsieur est ce qu'on appelle un newsgetter. Oui, il a ses indicateurs dans le milieu. Oui, il présente souvent des exclusivités. Mais cela ne lui permet pas pour autant de massacrer ardemment la langue française lors de ses interventions. Trouvez-lui un prof, un linguiste, quelqu'un!

Sa perle d'aujourd'hui: «On attend le rapport du médecin légiste pour savoir les conséquences de ce décès.»

8 commentaires:

Une Peste! a dit…

Le 'dividu ne respire plus.

Hortensia a dit…

Si tu penses à moi pour donner des cours privés à ce dividu, merci, mais je vais passer mon tour! (quoi que je le trouve parfois amusant dans ses erreurs) Sa perle me fait un peu penser à celle du général Dallaire, qui avait dit qu'il ne voulait pas «laisser mourir le génocide rwandais».

Minicia a dit…

Pas besoin d'un médecin légiste! La réponse c'est: LA MORT!

Le professeur masqué a dit…

Une peste: il serait même froid et immobile.

Hortensia: je préfère le général Dallaire. Et pas pour sa perle.

Minicia: oui, mais Poirier va attendre l'avis du médecin-légiste...

Jean-Pierre Proulx a dit…

Il faut surtout écouter les inimitables immitations qu'on fait de lui le samedi matin 11h00 à l'émission "La semaine prochaine" de Radio-Canada!

marie-Josée a dit…

Je suis bien d'accord avec vous professeur msqué. Claude Poirier ne s'exprime pas dans un français disons..standard. De plus, son articulation de certains mots n'est pas génial. Je crois que lorsque nous avons à nous exprimer en public, il va de soit de le faire dans un bon français. À mon avis, une personne qui s'exprime mal en français perd un peu de crédibilité

bobbiwatson a dit…

Malgré ses écorchures de la langue française connues de tous, tous l'écoutent!

Zed Blog a dit…

Quoi? Hé oh! Mais c'est quoi va se passer la semaine prochaine, donc? C'est pas Pâques? Puis c'est qui va prendre la place de Jésus, fatigué de résurectionner chaque année? C'est là que le médecin légal va examiner les possibilités avec les conséquences auprès de la famille qu'il va téléphoner!

Sans farce, il dit ça le « dividu »? Hihihihihihihi!

Zed ¦D