31 décembre 2009

Mes résolutions de 2010

Bon, en 2010, j'ai décidé de prendre de difficiles résolutions.

La première, c'est de commencer à boire. Non, mais c'est vrai: je ne prends jamais une goutte d'alcool. Ni vin, ni bière, ni fort. Immédiatement, je deviens suspect. Serais-un alcoolique repenti? C'est incroyable comment les gens deviennent suspicieux quand vous leur dites que vous ne buvez jamais d'alcool. J'ai toujours cru qu'ils verraient plutôt le côté pratique de la chose: je fais un conducteur désigné tout désigné. Mais non: je suis tout de suite catalogué comme un weirdo! On m'a déjà même demandé si j'étais mulsulman!

J'ai déjà une excellente bouteille de champagne au frais et je planifie une prochaine visite à la SAQ. Oublions le vin et la bière (incapable de digérer ces trucs-là), mais découvrons les joies du rhum, de la vodka et du Pernod! Vos suggestions sont bienvenues!

La seconde, c'est que je vais à apprendre à cesser de me poser des barrières parce que j'ai peur. Un exemple: mes frères et soeurs ont décidé démocratiquement après un vote de six contre un que le prochain Noël serait fêté chez moi (vous vous doutez qui était contre...). Ma crainte: ne pas être à la hauteur. Fuck! Si je manque la dinde, qui la mange? Pas juste moi, il me semble. Ça les dissuadera de le proposer une autre fois!

Bon, aller de l'avant n'est pas toujours facile. Sauf qu'à un moment donné, c'est assez le niaisage, il me semble. Un jour, on finit par se rendre compte que ne rien faire est pire que de se planter.

La troisième, c'est d'apprendre à décrocher des situations que je ne peux pas contrôler. Un exemple: fille Masquée. Dix-sept d'inconscience souvent centrée sur son nombril. J'ai beau m'en faire, me ronger les sangs, ma fille est au summum de cette maladie mentale qu'on appelle l'adolescence. Même chose pour le boulot: l'école vit une situation cahotique au Québec. Et, puis après? Pourquoi devrais-je me priver d'avoir du plaisir dans mon travail parce que des connards de pédagogues ont cru qu'ils amélioreraient l'enseignement avec une pédagogie par compétence et que la ministre actuelle manque de guts pour mettre la hache dans tout ce fatras et se contente de mesures inefficaces et insuffisantes?

La quatrième, c'est d'apprendre à me faire plaisir. Ouille! Pas facile quand on a eu de mauvais modèles parentaux en la matière. Mais je suis fier de moi parce que j'ai déjà triché et commencé à mettre en oeuvre cette résolution avant le Nouvel An. Réaménagement du salon et de la cuisine. Achats de bidules électroniques et de petits accessoires pour vivre dans le confort et le pratique. Le bonheur passe-t-il par la consommation? Non, mais ça aide!

La cinquième, c'est de m'apprécier davantage. Re-ouille! Pas facile quand on a encore eu de mauvais modèles parentaux en la matière. Au fait, il doit y avoir un lien entre ne pas se faire plaisir et ne pas s'apprécier, il me semble? Qu'en penserait Freud?

Suis-je oral, mental, libidinal ou fécal?

19 commentaires:

Gabriel a dit…

Pour l'alcool, je ne pense pas que le rhum, la vodka ou ce genre de chose vont être meilleurs pour toi. C'est biologiquement un goût acquis l'alcool. Tu dis ne pas aimer la bière ou le vin. C'est normal, tu ne t'es jamais forcé à en prendre pour acquérir le goût. Reste que je respecte le choix de ne pas boire. J'aime les chauffeurs désignés et l'économie d'argent... mais bon. Je ne pense pas qu'une feinte vers ce genre d'alcool (vodka etc...) change la situation. Si tu as une résolution à prendre sur ce sujet, il faut se forcer à boire n'importe quel alcool pendant un certain temps... lentement et en savourant l'odeur, etc... Ainsi, tu vas développer le goût. C'est la même chose pour des choses comme certains fruits de mer et des mets plus "gastronomique" comme les huitres.

unautreprof a dit…

Intéressant.
Le 1 me laisse toutefois perplexe (espérons que tu es ironique)...

Drew a dit…

Si t'as besoin de conseils sur quoi faire pour bien recevoir, tu me feras signe mec :-)

bobbiwatson a dit…

Pour être assuré de ne pas rater la dinde de Noël, tu as 52 semaines pour inviter des amis à manger chez toi: tu pourras ainsi te pratiquer à bien recevoir le 24 décembre 2010;)Et tes amis seront contents.

Bonne Année Professeur Masqué

Le professeur masqué a dit…

Gabriel: merci du conseil!

Un autre prof: pas d'ironie dans l'intention. Seulement dans le façon de l'écrire. En fait, je veux apprendre les différents goûts des alcools. Même chose pour le thé.

Clorjo: Freud et moi... c'est plus un trait d'humour qu'autre chose. J'aime bien votre suggestion. Merci! Le seul défaut, comme bien des hommes, est que je lis peu ce genre de bouquin. Un peu comme, quand il est en voiture, un homme ne regarde pas la carte routière ou le GPS...

Drew; je pourrais même t'embaucher?

Drew a dit…

Si tu veux flasher why not ;-)

bibco a dit…

Join the club et bonne année!

bobbiwatson a dit…

Ma thérapeute m'a dit qu'à un certain âge il fallait oublier les "mauvais modèles parentaux": ça devient trop facile comme excuse.

Tu es une grande personne, tu es majeur et vacciné: tu es donc raisonnablement en moyen de prendre les résolutions qui sont bonnes pour toi et ton entourage amical et filial.

Tu m'inviteras pour un de tes 52 essais culinaires? Ça fait longtemps que j'attends la concrétisation de l'invitation estivale!

Une Peste! a dit…
Ce commentaire a été supprimé par l'auteur.
Jonathan Livingston a dit…

Salut Prof,
Erreur d'aiguillage. La suggestion de lecture de Clorjo, c'était moi dans le mauvais avatar! Des fois quand quelqu'un prend ses emails sur notre ordi, il peut arriver ce genre de choses...

Bref, Cessez d'être gentil, soyez vrai de Thomas d'Ansembourg est un livre intéressant à parcourir pour comprendre la dynamique des besoins humains et comment on peut se responsabiliser à leur sujet et ainsi toucher le vrai plaisir celui qui vient avec la satisfaction d'un besoin réel. Trop souvent dans la vie, on oublie de s'occuper de certains besoins pourtant fort importants parce que c'est trop compliqué...
Bien sûr, c'est selon la vision de ce monsieur...

M'enfin, ce n'est qu'une suggestion, je me souviens avoir longuement médité ce bouquin dans une autre vie!

Bonne année PM!

Michèle a dit…

Pour l'alcool, c'est vrai que c'est louche. Je me méfie et me demande ce qui se cache sous cette abstinence. :))

Je te suggère d'apprendre à faire des Mojito. C'est tendance. http://www.recettes.qc.ca/livre/recette.php?id=155048

Le reste me semble réjouissant.

Pour le réveillon, tu seras capable, et la solution chacun cuisine son repas est la meilleure façon de ne rien rater. Inviter une copine qui a un four à raclettes est aussi une bonne alternative. :)))

Bonne année Prof Masqué !

unautreprof a dit…

Ah oui, le thé, je me propose cette découverte cette année.

Direction Chinatown pour du bon de bon.

Le professeur masqué a dit…

Drew: explique ce que tu veux dire?

Bibco: une visite è la SAQ toi aussi?

Bobbi: je suis d'accord avec ta thérapeute.

Peste: le rhum: blanc ou doré?

Jonathan: une autre vie? Te serais-tu réincarné?

Michèle: tu vois: toi aussi!!!!! Merci pour le souhait de bonne année.

Un autre prof: le thé aussi est au programme. Les thés Kusmi sont très prisés. Une boutique: 3875, rue Saint-Denis, à Montréal.

Clo l'écolo a dit…

Moi non plus je ne bois pas. Enfin presque pas. Je n'aime pas l'efet de l'alcool en général, l'amertume de la bière en particulier. Je commence à développer mon goût pour les bons vins et j'aime bien le porto. Bref, en général il faut que ce soit sucré ! Mais quand j'en prends, c'est vraiment juste un petit fond pour goûter. Je suis bizarre mais je m'assume ! :0)

Bon travail sur toi-même, bonne année, prof...

Anonyme a dit…

Réincarné? Oui, bien sûr, mais juste métaphoriquement, je te rassure!

Jo Livinston

Missmath a dit…

Bonne année, mon prof masqué préféré.

Pour commencer les résolutions, pourquoi ne pas y aller avec des crevettes flambées au Pernod ? C'est un bon prétexte pour acheter de l'alcool, ça demande de surmonter sa peur de faire flamber la maison (garde le couvercle du poêlon pas trop loin quand même) et réussir un flambé (même si ce n'est pas vraiment compliqué), c'est bon pour l'estime de soi !

Anonyme a dit…

Tu n'es ni oral, ni mental, encore moins libidinal et fécal! Tu es un pauvre toi qui n'a jamais su t'apprécier et qui n'a jamais su apprécier les autres pour tout ce que tu as pu leur apporter et tout ce qu'ils ont pu t'apporter. Tu n'es pas capable de réaliser que tu fais des merveilles à partir du moment où tu ne dictes pas.

Bonne Année. Je te souhaite un retour à la normale à la période où tu n'essayais pas de ........

val

Anonyme a dit…

Pour dire aussi juste Val vous devez très bien le connaître le PM? Une intime ou sa psy?



cat

Juliette a dit…

C'est quoi le problème avec les alcooliques repentis???