26 février 2010

How Quizzzz Whizzzz You!!!!!

Nouvelle dans Le Soleil hier: taux de réussite après deux essais au Test de certification en français écrit pour l'enseignement (TECFEE) des futurs enseignants formés dans huit programmes à l'UQAM: 52%.

«Ç'a été un choc, c'est assez alarmant comme résultat, indique Marie Nadeau, professeur à la Faculté des sciences de l'éducation, chargée de mettre sur pied des mesures d'aide pour les étudiants. Il y a un décalage assez grand entre la difficulté de ce test et ce qu'on exige à la sortie du cégep. Est-ce qu'on a besoin d'être aussi drastique avec un nouveau test qui n'a pas encore été validé à grande échelle? On met la barre haut aux étudiants, mais en même temps, ils sont un peu victimes de ce qu'on a mal fait dans le passé.»

Victimes de ce qu'on a mal fait dans le passé? Pourtant, ces étudiants ont réussi avec succès deux épreuves de français: l'examen d'écriture de cinquième secondaire et l'ÉUF au collégial.

Voici quatre exemples de questions de ce test.

1- Quelle phrase comporte une erreur reliée au mot ou groupe de mots souligné?
a) Les élèves participant au concours sont très jeunes.
b) Les moteurs fonctionnant à l'essence sont les meilleurs.
c) Persistant dans leur erreur, ils ont tout perdu.
d) Plusieurs soldats revenants de la guerre sont traumatisés.

2- Quelle phrase comporte une erreur de syntaxe? L'erreur peut porter, entre autres, sur l'emploi des pronoms, l'emploi de la proposition, l'emploi des modes et des temps, la négation.
a) C'est le film que vous avez vu hier.
b) Il y a plusieurs points auxquels je n'avais pas pensé.
c) L'ouvrage dont il est question est introuvable.
d) Voici le livre que je te parlais depuis si longtemps.

3- Quelle est la bonne définition du mot autodidacte?
a) Qui se déplace par lui-même.
b) Qui s'instruit lui-même.
c) Qui se fait par soi-même.
d) Qui se sert de ses doigts.

4- La phrase ci-dessous ne contient pas d'erreur. Choisir parmi les quatre explications proposées celle qui justifie correctement l'emploi ou l'accord de ce qui est en cractères gras.

Les cadeaux qu'ils nous ont faits sont magnifiques.

a) Le complément direct qu', qui remplace ils, est placé avant le verbe.
b) Le complément direct qu', qui remplace Les cadeaux, est placé avant le verbe.
c) Le complément indirect qu', qui remplacent ils, est placé avant le verbe.
d) Le complément indirect qu', qui remplace Les cadeaux, est placé avant le verbe.

Bonne chance!

16 commentaires:

Jonathan Livingston a dit…

C'est une barre haute? Franchement.

Dépendante Effective a dit…

Je suis mitigée par rapport au TECFÉE. Les questions du Soleil sont faciles (enfin, pour quelqu'un qui a prêté attention dans ses cours de français). Cependant, ma prof de Grammaire, à l'Université Laval, nous met en garde contre ce test qu'elle dit remplit d'exceptions et de particularités de la langue. Je vais faire mon TECFÉE dans les prochains mois, probablement à l'automne. Je me demande donc comment me préparer... pour des questions comme celles du Soleil, ou pour des exceptions comme ma prof le laisse entendre. Et si c'est vraiment un test d'exeption, je serais très déçue. Ça enverrait, selon moi, le message que les futurs enseignants doivent être parfaits et ne jamais avoir à aller vérifier dans leurs ouvrages de référence.

Une fois le TECFÉE fait, je pourrai en parler. Pour le moment, ça ressemble plus, dans mon cas, à une épée de Damoclès pendue au-dessus de ma tête qui pourrait éventuellement m'empêcher de devenir enseignante.

Je ne suis pas globalement contre le TECFÉE ou les autres tests, mais je me questionne beaucoup à ce sujet...

Le professeur masqué a dit…

Dépendante: je serais bien intéressé à savoir plus concrètement à quoi ressemble ce fameux test. Il y a une partie écriture et un questionnaire.

Disons que les exemples qu'on nouos donne quant aux questions semblent assez faciles.

J a dit…

Les exemples donnés dans le Soleil ne sont pas représentatifs de la difficulté du test. Évidemment, le test n'est pas difficile pour quelqu'un qui maîtrise très bien la langue française. Mais il nécessite tout de même de l'étude, entre autres pour les questions d'orthographe. Je vous donne des exemples de notions un peu plus corsées, tirées du manuel de préparation au test dont je me servais pour préparer mes ateliers d'aide en français à l'UQAM:

-Le participe passé suivi d'un infinitif
-Les participes passés «couru», «coûté», «pesé», etc
- Accord de «demi» et «nu»
- Erreurs d'orthographe fréquentes: traffic ou trafic / accoustique ou acoustique, quinte ou quintte.

Voilà! Disons que sans dictionnaire et avec le stress, il faut tout de même réfléchir. D'ailleurs, n'oubliez pas que le taux de réussite chez les futurs enseignants de français est beaucoup plus élevé, au moins...

Dépendante Effective a dit…

Je n'ai pas de date précise à fournir tant qu'à la date précise de mon TECFÉE. Mais je me promets de noter mentalement quelques questions pour les renvoyer ici. J l'a déjà fait, mais je pourrais en rajouter...

Et je dois avouer que ça me rassure de savoir que les futurs enseignants de français réussissent généralement mieux. Ça m'enlève un peu de stress... et me donne une raison d'être attentive lors de mes futurs cours de Grammaire!

Le professeur masqué a dit…

J: merci des infos!

Dépendante: c'est madame Courchesne qui va être contente...

Anonyme a dit…

"... ça me rassure de savoir que les futurs enseignants de français réussissent généralement mieux".

Utopie PM?

Jonathan Livingston a dit…

Je ne sais pas ce qu'on a avec ce TECFÉE en particulier. Voilà bien 15 ans qu'on passe par les CÉFRANC et tests du SEL et la formule est la même: exceptions et rédaction au rendez-vous. Mais bon, les universités s'en lavaient les mains, ce sont les commissions scolaires à l'embauche qui géraient...

Personnellement, j'enrage encore que j'aie dû payer pour prouver ma compétence après deux bacs très bien réussis qui m'ont endetté pour la moitié de ma vie. Étudiez votre langue et arrêtez de pleurnicher, votre diplôme vaudra peut-être quelque chose.

Quand je pense à ce cours d'éducation où j'ai dû travailler en équipe avec des gens provenant de différentes disciplines, je me dis que ce genre d'écrémage est nécessaire. Je me souviens des parties du travail pondues par les collègues qui étaient du remplissage incohérent. Un de ceux-là était un futur prof d'édu. Il m'a regardé dédaigneusement quand j'ai essayé de lui dire poliment que son texte manquait un peu de clarté et qu'il faudrait le retravailler. Depuis, chaque fois que je croise un prof d'édu devenu directeur, comme c'est commun dans les plans de carrière sportive, j'y repense et quand on vient me dire comment je devrais faire mon travail, j'ai le goût de répliquer: sais-tu seulement rédiger avant de me faire la leçon avec ton bréviaire de connerie pour gestionnaire?

L'an dernier, j'ai croisé une prof de français techno-machin, responsable du français et de l'implantation portable dans trois cours, qui corrigeait avec le correcteur Bon Patron, mais ne savait pas répondre à ses questions avec un Bescherelle. Pire, elle arrivait à la conclusion que Bescherelle se trompait! Elle ne savait pas que «inclus» était un participe passé ni que en bas de page des verbes modèles, il y a des précisions importantes à lire. Conclu, le modèle ne prenait pas de s, bref inclu (sic) pas de s, le correcteur de l'ordinateur d'une secrétaire avait un défaut!

Mais, plus désolant encore, elle ne savait même pas que de mettre ce participe passé au féminin lui donnait tout de suite l'orthographe pour ce mot.

Pour passer un savoir, il faut d'abord le maîtriser un peu.

Étudiez!

Malion a dit…

Je ne suis pas étonnée(mais oh combien É-C-O-E-U-R-É-E) qu'on se plaigne encore des piètres résultats aux épreuves de français de TOUS niveaux.
On n'a pas fini de mettre en place des mesures d'aide et de niveler par le bas,croyez-moi!Quand on arrive au secondaire sans savoir lire, qu'on passe d'une année à l'autre de son secondaire avec,en français, des résultats qui avoisinent les 60 (quand ce ne sont pas des 58 qui sont devenus des 60 grâce à nos valeureux gestionnaires de tous paliers) quand on entre au CÉGEP avec l'obligation de suivre un cours de mise à niveau en français il ne faut pas s'étonner! Le clavardage et les textos intempestifs,le fait que l'on ne puisse plus dans des travaux de toutes matières faire échouer un élève qui n'a pas une maîtrise suffisante de la langue sont des facteurs qui ne sont pas étrangers au constat que l'on fait.Loin de moi l'idée qu'il faille connaître par coeur des règles pointues comme celles de certains participes passés par exemple, mais que l'on puisse passer d'un niveau à l'autre en s'inscrivant chaque fois à la mise à niveau me sidère! Quand donc pourrons-nous parler d'ACQUIS???? Si vous êtes inquiets, attendez de voir arriver les purs produits de la réforme...Ces "compétents" auront besoin de beaucoup d'aide!

Anonyme a dit…

Ça me rappelle le test de français TURBO de l'université de Sherbrooke réputé pour être un des plus difficile. Là, pas de stress à savoir si tu as réussi ton bacc, mais plutôt stress à savoir si tu as réussi ton test de français. Car, pas de TURBO, pas de brevet d'enseignant. Résultat, reprise minimum de 2 fois ce test sans compter les dépenses pour les cours de français obligatoires pour reprendre ce test qui ne prouve pas la maîtrise de la langue puisqu'il est bourré d'exceptions.

Parfois ces tests me font penser à la formule du jeu télévisé Tous pour Un : qui connait le plus les particularités de la grammaire par coeur!!!

Le professeur masqué a dit…

Malion: je partage votre point de vue. On investit beaucoup pour offrir des cours de mise à niveau. Quand s'occuperat-t-on des acquis qu'on doit maitriser au bon moment?

Anonyme: Je regarde les exemples fournis et mes élèves de première peuvent les faire.

Anonyme a dit…

Bonjour, moi j'ai passé mon TECFEE il y a 3 semaines. Je forte en français. J'ai reçu mes résultats et je passe à 98% la rédaction, mais j'ai échoué l'autre partie. Il faut comprendre que dans le TECFEE, il y aussi beaucoup de vocabulaire. Les mots qu'ils y avaient, je les aurais cherché dans le dictionnaire, mais nous avons pas le droit. Par la suite, il y a aussi des de la grammaire et de la ponctuation.

Tout cela simplement pour dire que les cours de mise à niveau ne sont pas adaptés pour aider les futurs enseignants à réussir ce test. Je connais mes régles, mais quand je doute je vérifie et c'est cela qui ne fonctionne pas avec le TECFEE. je ne connais pas toutes les exceptions, pourtant il y en a beaucoup dans se test

Anonyme a dit…

Bonjour!! Je suis enseignante au niveau préscolaire et primaire, j'aimerais savoir si quelq'un connait un lieux où je puisse me bien préparer le tecfeec. J'ai besoin d'un professeur qui puisse m'aider.

Merci beaucoup

Le professeur masqué a dit…

Anonyme:
Une visite dans une librairie s'impose. Il existe assurément un ouvrage à ce sujet.

Par la suite, il y a aussi Internet et, de mémoire, Facebook.

Anonyme a dit…

Bonjour,
J'ai fait mon test samedi dernier. Quelqu'un sait-il combien de temps je dois attendre pour recevoir mes résultats, je ne peux plus attendre...

Le professeur masqué a dit…

Anonyme: vous avez échoué. En effet, pour être un bon enseignant, il faut faire preuve d'une patience exceptionnelle. :)