24 mars 2007

La maman de Félix en rajoute!

Je concluais mon dernier commentaire sur les chicanes de guénille à l'école en parlant des parents qui alertaient les médias au moindre prétexte et de la saga de l'enfant dans la cage (voir: The boy in the box).
Or, ne voilà-t-il pas que la maman du jeune enfermé récidive dans le Journal de Mouréal aujourd'hui! En effet, elle demande rien de moins qu'une enquête publique sur le traitement infligé à son fils:
«La femme a convoqué un point de presse hier pour «remettre les pendules à l'heure». Elle estime que son enfant a été traité de manière humiliante par la direction de l'école Saint-Paul et par la Commission scolaire de l'Énergie. «Des propos d'une extrême méchanceté ont été dits sur mon fils et je suis bien déçue de la position de l'école. (...) J'espère que les futurs politiciens au pouvoir vont prendre l'affaire en main.»
Je vous rappelle que cette dame affirme que son fils aurait été isolé pendant cinq semaines dans un enclos au fond d'une classe. Cinq semaines pour s'apercevoir de ce traitement dans une classe dans laquelle on retrouvait aussi son frère jumeau... On peut avoir un doute raisonnable. D'ailleurs, un journaliste à qui j'en ai parlé et qui a suivi l'affaire partage également mes interrogations.
Quoi qu'il en soit, faut-il se surprendre que la commission scolaire et les parents ne se parlent plus? «La maman de Félix déplore maintenant l'arrêt des discussions avec la Commission scolaire», indique le journal. Ben quin! Par ailleurs, la dame a retiré ses deux enfants de cette classe depuis plusieurs semaines et leur enseigne actuellement à la maison.
En passant, si vous avez prêté attention à cette affaire, remarquez le glissement quant au vocabulaire employé pour décrire cette histoire. Au début, on parlait d'une cage. Aujourd'hui, il s'agit d'un enclos.
Pour en savoir davantage:

8 commentaires:

Renée-Claude a dit…

Et si cet "enclos" lui permettait de travailler sans être dérangé des autres ?
Mon fils aîné s'en fait bien un, enclos, avec les boîtes de céréales, pour éviter d'être dérangé par sa soeur à la table de la cuisine !!!
Quand on change de point de vue, parfois les choses changent de sens ! :0)
Hé Hé ...

Dobby a dit…

De un, bien hâte de voir ce que donnera l'enseignement à la maison.

De deux... je n'ai qu'un commentaire à faire: soupir.

Le pire, c'est que les médias continuent d'en parler.

Hortensia a dit…

«Cage», «enclos», ce sont quand même des termes qui ont pour but de laisser croire au lecteur que l’enfant était traité comme un animal. Le traitement de la nouvelle est odieux depuis le début dans cette histoire, et l’enfant en question traînera ça comme un boulet toute sa vie. Passons… Mais c’est vrai qu’il est étonnant que près de 2 mois plus tard, l’enquête sur ces événements ne soit pas plus avancée. À moins que celle-ci n’ait rien révélé de répréhensible au travail de l’enseignante et que ce soit les parents qui essaient de relancer le scandale en convoquant de nouveau les médias.

Poussière d'étoiles a dit…

Avec cette attitude, on peut bien se demander qui de l'école ou de la mouman isole le plus son enfant?

de la cage, à l'enclos... en passant par une tour maternelle où il est bien à l'abri de tous les vilains pas fins du moooonde entiiiier!

Ness a dit…

Tu es un pro de la recherche d'articles sur Cyberpresse (et autres sites associés)...

Hier en voyant ton billet sur la jeune avec un diamant dans le nez, je cherchais l'article de la "mère-à-Félix-l'enfant-en-cage" pour en faire un billet. Je suis tombée sur le derrière en lisant ça dans le Journal de Mourial et je ne peux m'empêcher de passer un commentaire méchant à son égard: QUELLE CONNE!!!!

Maman Prof a dit…

De plus, la semaine passée dans un journal de Trois-Rivières du 17 mars, la maman disait souhaiter que "le dossier ne soit plus médiatisé"
Une semaine plus tard, son conjoint réservait une salle d'un hôtel de Shawinigan pour y organiser une conférence de presse.
???
Bravo!

unautreprof a dit…

c'est vraiment à se demander c'est quoi le maudit problème de ces parents.
Ils cherchent quoi? De l'attention, c'est bien évident mais encore!?

Le professeur masqué a dit…

Maman prof: Il y a effectivement un manque de cohérence quelque part!

Un autre prof: chacun aura ses 15 minutes de gloire, disait Andy Warhol...