02 mars 2007

Y'é trois heures, on «farme»!

Mon école, fermée! Mon Dieu, est-ce la tempête du Siècle à l'extérieur? De mémoire, cet établissement scolaire n'a jamais fermé ses portes de toute ma carrière ou presque. Même durant la tempête de verglas de 1998, il n'était pas touché par ce désastre météorologique et accueillait les élèves tout heureux et les enseignants tout épanouis.

Je me souviens que je demeurais à Montréal à l'époque et que la ville avait l'air d'une zone sinistrée: tout était fermé, pas d'électricité, l'armée dans les rues, les arbres qui gémissaient de douleur. On stockait même de l'eau malgré les avis de la municipalité qui nous disait que c'était bien inutile. Quelques années plus tard, on a appris que les usines de filtration avaient failli lâcher... De quoi donner confiance en nos élus.

Chaque matin, durant quatre jours, j'éteignais la bougie qui me servait de chauffage la nuit et je prenais la voiture pour me rendre à mon lieu de travail. Les rues étaient glissantes, désolées, dangereuses. Mais 40 km plus loin, voilà que je me retrouvais dans le confort douillet d'une petite banlieue du 450 et que les résidents du coin vivaient dans l'insouciance la plus complète. Ils regardaient les bulletins de nouvelles en disant: C'est donc terrible! Puis, ils zappaient pour écouter leur émission préférée comme s'ils oubliaient que l'enfer glacé était à leur porte. Moi, je squattais ma classe le plus tard possible le soir et lorgnais les douches du gymnase. Finalement, la crise n'en finissant plus de s'éterniser, une collègue a décidé de m'héberger jusqu'à ce que mon petit 4 et demi soit à nouveau habitable.

Jamais je n'aurais cru que mon école aurait pu être si chaude et si accueillante.

6 commentaires:

Anonyme a dit…

Comme quoi tout est bien relatif!

Zed Blog a dit…

La première chose que j'ai fait installer, dans ma demeure de maintenant, loin d'être terminée, c'est un poêle à combustion lente. On ne sent pas que le froid nous éteint et pas question de prendre encore des chances!

Ouep!

Hé, Prof masqué! C'est mars, les plantules de tomates grandissent et le printemps arrive bientôt! Et la tempête est pas mal belle!

Rien de catastrophique à l'horizon (faut dire qu'on ne le voit pas beaucoup... Hihihi!)

:D

Ness a dit…

Enseignes-tu dans le 450 sur la Rive-Sud? Je suis une curieuse. Désolée.

Dans mon coin du 450 (Rive-Sud), on a aussi fermé les écoles. Il y a 2 semaines, les écoles étaient restées ouvertes. Ce matin, l'appel tant attendu s'est fait entendre à 5:55AM. J'étais tellement contente!

BONNE RE-LÂCHE!!!!

Marchello a dit…

Beaux souvenirs Prof Masqué, avant le verglas, moi petit gars, j,ai vécu la tempête du siècle. Je restait à la campagne avec ma mère mon petit frère et ma petite soeur. On avaient manqué de tout: bouffe, combustible à chauffage, électricité et téléphone...Aujourd'hui c'est des beaux souvenirs.

Le professeur masqué a dit…

À Zed: c'est un de mes rêves que d'avoir un foyer. Seulement, côté écologie, il faut s'assurer d'installer un filtre et tout le tralala pour éviter d'en rajouter à notre atmosphère. Montréal connaît des épisodes de smog en hiver uniquement à cause des foyers des condos. Y'a pas de quoi rire!

À Ness: Comme j'ai l'intention de parfois faire un blogue pas gentil-gentil sur l'éducation, on va dire sur la Rive... Pas envie que le monistre Fournier m,envoie ses fonctionnaires me casser la gueule à coups de LIP.

À Marchello: j'ai connu la tempête du Siècle. Et les bancs de neige étaient vraiment hauts même si j'étais moins grand qu'aujourd'hui! La différence est dans les yeux de l'enfant d'hier qui jouait dans la neige et l'adulte d'aujourd'hui qui doit prendre la route ce soir pour assister à une activité pédagogique.

Sur ce, bonne soirée à tous! La pelle m'attend.

Zed Blog a dit…

Prof masqué,

Bien sur, c'est un poêle à combustion lente, le plus écolo qui se fait... 5 000 $ installé... C'est moins joli à regarder bruler car ça brule vite et très efficacement, mas quand même.

Pendant trois ans, j'ai eu la corvée de bois tout l'hiver. C'était le seul chauffage de la maison, à part un petit calorifère. Toute une corvée, beau temps, mauvais temps.

Bonne relâche et un grand merci pour le lien, que je viens de voir. Cool!

:)