30 mars 2008

Une grande chute vers l'avant

Étrange expérience extracorporelle ce midi. Étendu sur mon lit, l'esprit embrouillé par des heures de correction, j'ai fait un saut dans le temps et je me suis vu à 85 ans.

Et c'est en me regardant dans ce plus tard futur, en pensant à mon futur lit de mort que j'ai reçu sur la gueule le néant qui m'habite déjà et que j'ai ressenti l'urgence de vivre.

Ça vous arrive-tu des moments fuckés comme ça?

J'ai passé ma jeunesse à rêver que je mourais. J'ai écrit dans mon adolescence des nouvelles portant sur des vieillards et, tout à coup, je commence à sentir que le temps devant file trop vite.

19 commentaires:

Zed Blog a dit…

Ça m'habite.

Zed

souimi a dit…

Oui, ça arrive. Je ne crois pas aux moments fuckés, je crois plutôt à la conscience qui fait des bonds dans des éclairs de lucidité (ouais,,, ce n'est pas très clair comme explication, mais je me comprends).
C'est rassurant que tu aies eu cette vision de ton corps à 85 ans. Au moins, tu vas te rendre là! ;-)

Circé a dit…

étrange...
Ressentir l'urgence de vivre : oui
Me visualiser en vieillard : non

.. mais c'est peut-être parce que je vais finir morte dans un accident d'auto que je n'y arrive pas ^^

Profite à tout le moins pour assouvir cette urgence !!!

Le professeur masqué a dit…

Zed: ça habite ou ça parasite?

Souimi: à moins que, dans ma vision, j,ai gardé le même corps que maintenant. ce qui ferait que j'ai l'air déjà d'un vieux...

Circé: à ta façon d'envoyer paître les autres au volant...

Circé a dit…

psss : J'ai justement eu un billet de contravention terrible hier, une chose pas possible :s
et pourtant, je le jure que je n'ai pas le pied lourd, habituellement, en temps normal je veux dire, enfin bref. Je pollue tes commentaires là - c'est que je procrastine ma réponse à Zed qui m'a fait réfléchir toute la nuit. :)

Zed Blog a dit…

Prof masqué,

...(m')habite. Dedans. La mort est inscrite en nous. Parfois plus tremplin, parfois plus trou noir. Mais ne craint-on pas de tomber dans le trou noir, du haut du tremplin? Tenter de rendre ce séjour appelé vie le plus digne possible. J'y tiens beaucoup. Bonheur et joie invités.

Pour l'univers qu'est-ce que 500 millions d'années-lumières? Des milliards, on dit que ça commence à compter. Pour qui, par rapport à quoi? Se souvient-on, nous, d'il y a 50 ans? 100 ans?

Aujourd'hui est le demain d'hier, l'hier de demain. Se parler maintenant. Tempus fugit, utere... Z

Safwan a dit…

J'ai des moments d'hyperconscience. C'est comme si je me voyais voir ce que je vois. Le temps ralenti, les sons s'amplifient, la lumière devient plus claire. Je te fais "freaker", hein? ;oP

Hortensia a dit…

Ces temps-ci, l'urgence de vivre, je la ressens tellement intensément...
Par contre, je ne me suis jamais vue bien vieille (ça me fait penser au "Sonnet à Hélène" de Ronsard), mais ça fait longtemps que j'ai la conviction que je vais atteindre 80 ans. Je ne sais pas pourquoi, mais c'est ainsi.

En Saignant a dit…

Tu sembles avoir trouvé la seule chose fuckée qui ne me soit pas arrivée. Je suis presque jaloux :)

Le professeur masqué a dit…

Circé: toi, une délinquante d ela route. On devrait mettre ton auto à la casse. Oups... ça, tu l'as déjà fait toute seule...

Zed: oui, le temps fuit. J'ai juste l'impression qu'il est déjà passé et que je ne l'ai pas encore touché.

Safwan: si tu savais... Mais j'avoue que c'est une belle expérience.

Hortensia: oui, mais toi, c'est parce que ton anniversaire t'a remuée! : )

En saignant: question de point de vue. Je trouve que tu en vis des pas mal quand je lis ton blogue...

Circé a dit…

Hey ! Après ça, je vais passer pour la pire conductrice possible ! Je te rappelle que je n'étais PAS dans ma voiture quand celle-ci fut bonne pour la casse. Ce qui, indéniablement, me lave de tout soupçon de mauvaise conduite.
Nan !

Le professeur masqué a dit…

Circé: je cherchais une vacherie à te répondre, mais la seule chose qui m'est venue à l'esprit à la lecture de ton commentaire, c'est (ton sincère et empathique): heureusement.

Il y a du monde qui aurait eu de la peine. Et je ne parle pas du médecin légiste.

Circé a dit…

oooh. *silence*
c'était gentil... tu fais ma soirée^^

Jonathan Livingston a dit…

Bon, après s'être envoyé une tonne de correction, je ne suis pas étonné que ton cerveau t'envoie un hologramme pour te faire penser de penser un peu à toi dans cette vie de moine! Je sens que moi aussi y a une vision qui se prépare, parce que la pile est là qui attend...

Me défendant bien d'être un enseignant, j'haïs cette cloison, je ne fais qu'en ce moment enseigner et, franchement, j'ai bien hâte aux vacances après moins de 3 mois.

Aujourd'hui, tiens, j'en ai eu marre de l'équipe plate de français qui m'entoure avec laquelle on ne peut pas discuter d'un examen ni en changer une virgule sans déclencher un cataclysme.

En voyant l'examen et le corrigé, j'ai compris que je comprenais autrement les foutus notions des stratégies argumentatives dictées par le catéchiste (un tantinet difficile à comprendre dans certain passage) Preuve à l'appui que mes collègues utilisent. Bon, j'ai vu aussi l'abysse entre mon souci de comprendre ce que j'enseigne et les visions réductrices d'une collègue. M'enfin, c'est aussi ça la mort.... Se faire dire que je peux pas changer une ou deux questions d'examen pour l'adapter à ce que j'ai enseigné. Ben non, faut avoir tous les mêmes examens, imagine, si un parent venait contester la note de son ti pit parce que son copain n'avait pas exactement le même examen... Je vous jure, je me ferme la gueule et je parle pu à parsonne, j'en peux pu de la Ri-gueur... de parti!

SCusez j'avais ça de coller en dedans!

Ouin, les rêves, faut un jour s'y mettre...

Zed Blog a dit…

Ça ne se règle pas avec... le temps. Chaque année qui passe ressemble de plus en plus à la semaine passée. Ça rapetisse, ça refoule, le temps, notre durée. On peut juste le rendre le plus signifiant possible. On n'y touche pas. Il nous touche. La flèche du temps nous touche. Z

bobbiwatson a dit…

Quand j'occupe le siège du passager dans mon auto (ou dans une autre) j'ai un sentiment-réflexe d'ouvrir la porte et de sauter. Je le rêve et je le vis; je m'oblige à ne pas le faire. Et ça dure depuis xx années ... non vous ne saurez pas mon âge!

bibco a dit…

Rien à voir avec le sujet du livre de Sénécal? Un billet qui en suit un autre qui parle du vide? Non?

Zed Blog a dit…

Je me disais exactement la même chose que Bibco. Z

Le professeur masqué a dit…

Circé: ça m'arrive d'être pas trop détestable.

Jonathan: il faut s'occuper des rêves avant qu'ils ne tournent au cauchemar.

Zed: et le pire, c'est qu'en enseignant avec des jeunes, j'ai toujours l'impression d'être un gamin...

Bibco: oui, je suis d'accord. J'ai même dû remplacer le mot vide par néant dans mon texte pour briser un peu un lien de par trop évident.