20 mai 2008

Ah! les rumeurs et les mauvaises réputations

Mettez-vous en situation.

Une collègue enseigne dans un local situé à côté du mien. Tout à coup, on entend à travers les murs de sa classe des bruits de scie électrique.

Réaction d'un de ses élèves:

  • Ça doit être Prof masqué qui est en train de découper un de ses élèves...
J'avoue que ça m'a fait chaud au coeur quand elle m'a raconté cette anecdote. C'est juste que je n'emploie pas la scie circulaire. Trop salissant.

7 commentaires:

Hortensia a dit…

Ben, au moins, c'est un élève qui a bien retenu les figures d'amplification. ;-)

Safwan a dit…

As-tu pensé aux bâches de plastique? L'emploi de la scie circulaire ne serait ainsi plus aussi salissant ;oP

bobbiwatson a dit…

Il faudrait savoir que les outils que tu utilises ressemblent à ceux utilisés par Patrick Sénécal dans ses livres : avis aux locataires des locaux voisins :)

Marie-Piou a dit…

Bien d'accord avec vous cher Prof : autant de souffrances, moins de séquelles!

Zed Blog a dit…

Avec scies, perceuses, clous, vis, nous allons te construire un grand chapiteau de tendresse...

Mais d'où venait donc ce bruit? Je soupçonne Prof Malgré Tout d'avoir fait une incursion dans votre école.

Je reconnais là son genre d'activité.

Zed :)

Le professeur masqué a dit…

Hortensia: un peu trop, je pense...

Safwan: avec mon amour des romans policiers, j'ai emprunté plein de trucs comme tu suggères.

Bobbi: tu penses que l'adjoint va me les interdire parce que Senécal y fait référence?

Marie-Piou: pourtant, j'aime bien les faire «soufert»...

Zed: concert pour scie symphonique?

Zed Blog a dit…

Ça m'inspire un virelangue, tiens...

Si ces six-cent-six scies-ci font ces six-cent-six symphonies-là, c'est que ces six-cent-six sieurs-ci, scient malgré tout.

:D