03 juin 2010

La queue du chat commence à sortir du sac..

Entente de principe en éducation dimanche.

Mais voilà qu'hier, la présidente du Conseil du trésor, Monique Gagnon-Tremblay, indique subtilement que, si les enseignants veulent bénéficier des avantages accordés dans la négociation actuelle dès la rentrée scolaire, il faudra vite régler l'entente au plus vite pour l'ensemble du front commun. Diviser pour mieux régner?

Alors, tiens, feriez-vous la grève pour appuyer le reste du front commun?

2 commentaires:

Profquifesse a dit…

Que nenni. Je ne ferais ni la grève, ni n'irais au front, fût-il commun. Par contre, je boycotterais volontiers, au choix, ou l'ensemble de ces réponses : la remise des notes, les journées pédagogiques, les réunions, les courriels avec les étudiants et tout plein d'autres administratives tâches qui nous font courber le dos un peu plus.

Mam'Enseignante a dit…

Pire que ça:

http://sregionlaval.ca/default.aspx?page=6&NewsId=132&lang=fr-CA