17 novembre 2011

Maxime Bernier: cet homme est toujours un menteur

« Le registre des armes d'épaule est inexact, et transférer ces données inexactes là à un gouvernement, ce serait lui donner un cadeau empoisonné. » — Maxime Bernier, ministre d'État à la Petite Entreprise et au Tourisme

S'il y en a un qui s'y connait en données inexactes, c'est bien lui.

3 commentaires:

gradlon a dit…

Bonjour!

Est-il en train de dire que, même s'il avait le mandat de le maintenir à jour ces dernières années, le gouvernement conservateur l'aurait abandonné avant d'en avoir légalement le droit, le condamnant ainsi lui-même à être aussi inutile qu'il le prétend?

Une question, comme ça ;-)

Le professeur masqué a dit…

Gradlon: il dit surtout n'importe quoi. C'est comme le clown Boisvenu qui a déjà affirmé que le Québec n'aurait qu'à rapatrier sa partie du registre et qui, aujourd'hui, semble avoir oublié cette déclaration.

Les conservateurs sont pour la loi et l'ordre et ils n'entendent pas les policiers qui leur demandent de conserver ce registre. Consternant.

gradlon a dit…

Mon commentaire se voulait sarcastique; c'est évident qu'il dit n'importe quoi! Quoi espérer d'autre Maxime Bernier?

La sourde oreille des conservateurs est effectivement consternante, tout comme le choix de Pierre Hugues Boisvenu de jouer à leur jeu!