11 avril 2008

Un roman intéressant

Impression de lecture sur un roman policier lu il y a quelques semaines, mais que j'avais prêté à une amie.

Il s'agit d'un roman noir dont le titre est tout ce qu'il y a de plus banal et dont l'intrigue est correcte sans pourtant nous jeter par terre: Destinataire inconnu de John Dunning. Non, mais quel titre merdique qui ne reflète pas grand chose de l'histoire! Un très mauvais travail d'édition!

En gros, l'inspecteur Cliff Janeway est radié de sa profession et devient bouquiniste pour gagner sa vie. Ce métier, qui lui permet de vivre une passion qui l'habite depuis toujours, le ramènera à son rôle d'enquêteur quand un brocanteur est battu à mort.

L'intérêt majeur de ce roman et ce qui a captivé toute mon attention est cette découverte du monde de la vente des éditions originales ou rares du 20e siècle. Un monde si délirant qu'on y est même prêt à tuer pour pouvoir mettre la main sur des oeuvres recherchées. Il y a également toutes ces références littéraires qui nous permettent d'élargir nos connaissances en ce qui a trait à la littérature américaine du siècle dernier.

Curieux ne pas s'abstenir!

14 commentaires:

bobbiwatson a dit…

C'est vrai que l'intrigue ne paie pas de mine dans ce roman. Mais le milieu dans lequel l'histoire se déroule est passionnant. Cela me fait penser aux romans de Lilian Jackson Braun. Les intrigues policières ne sont pas des plus passionnantes, mais les personnages principaux, eux, sont très particuliers : ce sont des chats.

Hortensia a dit…

Je n'ai jamais entendu parler ni du livre ni de son auteur. Je note. J'ai déjà lu un autre livre qui se passait dans le même milieu, mais je n'arrive pas à retrouver le titre. Je t'en parlerai si ça me revient.

Blogue_l'Eponge a dit…

C'est toujours un plaisir de lire des suggestions de lectures, surtout quand il s'agit de romans policiers. Je tenterai de me souvenir du titre, lorsque j'aurai un trou dans mes lectures! :)

Zed Blog a dit…

Bobbiwatson,

Tu connais Lilian Jackson Braun???? :)))

J'ai tout lu les TCW. Moi qui ne suis aucunement attirée par les romans policiers. Où en es-tu? Zed

bobbiwatson a dit…

Je les ai tous lus aussi : je suis maniaque de chats et de romans policiers! Le bonheur total pour moi. Il n'y a que les deux derniers que je n'ai pas lus mais que je me promets de lire dans la semaine de vacances que je me suis décrétée en mai. Si toi tu les as aussi lus et que tu ne tripes pas policier, quelle en serait ta critique?

bobbiwatson a dit…

Hortensia, il y a plein de romans policiers qui ont eu une librairie et/ou un libraire comme point central. J'ai aussi lu celui dont tu parles et je cherches aussi le titre. Dès que j'aurai trouvé je te le ferai savoir. Question : ton héroïne était-elle propriétaire d'une vieille librairie faisant un coin de rue ou était-ce une librairie plutôt zen? Tu vois j'en ai lu au moins deux dans deux contextes différents. Mais ce sont des contextes qui rattrappent le livre mentionné par Prof.

Zed Blog a dit…

Bobbiwatson,

Maniaque de chats aussi. J'aime les manières tordues, à la limite du crédible, que Braun utilise pour faire jouer aux chats des rôles aussi importants dans la découverte d'intrigues, sortes de projections humaines sur eux, mais aussi de liaison intime qu'ont les chats avec eux. L'intelligence des chats est très particulière

J'ai un bibliocat (son libraire délicieux et ses livres à la sardine!) qui adore se frotter sur les magazines et finalement, ils tombent souvent. Tant à dire. L'évolution de la société, des personnages, le tableau global comme si elle avait su dès le départ « placer » tous ses personnages, alors q'elle n'avait pas prévu que ce serait une série.

Tu vas avoir toute une surprise au dernier. Hihihi!

Le fait qu'il n'y ait rien de négatif qui ne s'avale pas. Besoin de positif dans mes détentes. Je n'aime pas tout l'argent qui circule en surabondance. La surconsommation. La richesse qui tombe dessus, le côté waltdysney, à la limite. L'absence de vie sexuelle, irréaliste et improbable entre le perso principal et son « amie ». Le bénévolat irréaliste (culture anglophone, il semble), le sexisme dans l'attributiuon des rôles aux chats et aux personnes, ce genre de trucs. Je ne veux pas prendre trop de place!

Ces livres sont comme l'une des métaphores du trait d'union qui me lie avec ma grande amie (depuis 20 ans), qui nage dans le nouvel âge et la spiritualité, qui s'offusque depuis 20 ans de mon esprit scientifique mais qui commence à comprendre que je traduis réellement tout ce qu'elle me dit! Hihihihihi! Je l'adore au point d'aimer nager aussi un peu dans la... magie. Une certaine magie.

ET TOI? (Tu me fais débuter mon samedi avec un sourire. Merci!)

Zed :) (J'ai dévoré les séries CSI, aimé certains films policiers. C'est la lecture des romans policiers qui m'énerve. Pourquoi... ???)

bobbiwatson a dit…

Zed,
Si la lecture des romans policiers t'énerve c'est peut-être parce que tu trouves que le dénouement des intrigues est trop lent? Ou aurais-tu malheureusement tombé sur des romans dont l'inspecteur principal est une femme? Je ne suis pas sexiste mais ...

Zed Blog a dit…

Bobiwatson,

Je ne sais pas pourquoi moi-même. Je préfère lire des textes théoriques, à l'occasion des romans. Pour les policiers, j'ai besoin d'autre chose, comme l'architecture, les couleurs, la photographie... Ou alors, je ne suis juste pas tombée dedans encore!

Vraiment, pour moi, on est toutes/tous des personnes, tant qu'on n'applique pas de stéréotypes. Vraiment.

Mais toi, pourquoi te drogues-tu aux TCW? :D (25, quand même...)

Professeur masqué, tu peux discuter avec nous, hein? Toc, toc!

Zed :D

bobbiwatson a dit…

TCW?

Prof lit, enregistre, mijote ...

Zed Blog a dit…

The Cat Who...

=^y^= Z

bobbiwatson a dit…

Peut-être que Prof silencieux = Prof qui fait connaissance avec KoKo et Yum Yum ??? Peut-être aime-t-il les chats? On sait qu'il aime les romans policiers. Il fait un doublé????

bobbiwatson a dit…

Hortensia.

Destinataire inconnu est le premier livre de John Dunning.

Hortensia a dit…

bobbiwatson, finalement, je me suis rendu compte que le livre auquel je pensais n’était pas un roman policier, mais un des plus récents de Paul Auster, Brooklyn Follies, où l’un des personnages principaux est libraire. En trame de fond de l’histoire principale, il y a une réflexion sur l’écriture, les livres, la littérature… Excellent livre d’ailleurs.