18 janvier 2009

Sondage: vos dictionnaires sont-ils vieux?

Vous êtes un prof? Vous avez des dictionnaires dans votre classe? Parlez-m'en un peu, question qu'on compare nos malheurs ou nos bonheurs. Et puis, si vous n'êtes pas prof, jasez-moi pareil mais évitez de répondre au sondage du mois de la Frime Masquée et Masquée!

21 commentaires:

Le Prof a dit…

L'an dernier, j'avais des Larousse dont le fait le plus récent de la conquête spatiale qui y était inscrit était la sortie de Gagarine dans l'espace... on parle de 1961.

C'était suffisant pour que je tutoie mon directeur.

Et c'est quand même bizarre que ma collègue la plus chialeuse ne possédait aucun de ces dictionnaires antédiluviens...

Dobby a dit…

L'année passée, lors d'une suppléance dans l'école primaire où j'allais "dans mon jeune temps", j'ai découvert de petits dictionnaires qui ressemblaient étrangement à ceux que nous utilisions (on parle fin années 80) quand j'étais en 4e, 5e ou 6e année. J'ai eu l'audace de regarder dans plusieurs de ceux-ci, pour découvrir que sur le collant "appartient à" apposé en début de volume (vous savez, là où on marquait notre nom comme dernier "propriétaire annuel" du volume de classe), il y avait des noms que je connaissais, de ma cohorte ou de celle qui me précédait/suivait. J'ai résisté à la tentation de retrouver le mien.

Par contre, juste à côté, traînaient plusieurs dictionnaires plus récents, plus qu'une douzaine.

bobbiwatson a dit…

Les directions d'écoles ne comprennent pas l'importance des outils que sont les dictionnaires. Quand le MELS a octroyé un budget "spécial dictionnaires/grammaires" aux écoles primaires/secondaires, les écoles en ont achetés. Mais quand le budget "spécial" ne spécifie pas dictionnaires et/ou grammaires, les écoles sont bien aise de redistribuer les argents ailleurs, i.e. pas nécessairement en livres non plus.

Gooba a dit…

J'aurais des dictionnaires datant de 4-5 ans si mon sous-directeur (comme mon chum aimait bien l'appeler) n'avait pas commis une erreur dans la commande. Pfffff!

Bon, j'ai quand même plusieurs dictionnaires et ouvrages de référence très récents, mais je dois encore me servir des vieux si je veux en avoir un par élève.

Et puis les dictionnaires conçus pour le primaire ne sont pas revus chaque année. Une édition dure plusieurs années...

garamond335 a dit…

Moi, non-prof, je m'achète un nouveau Larousse tous les dix ans...
Ça vaut la peine !

¤Enidan¤ a dit…

J'ai un dictionnaire de 1979 dans ma classe...

On devrait en avoir de nouveaux cette année !!

unautreprof a dit…

Grâce à un budget stagiaire, j'en ai quelques-uns 2008. Sinon, les autres dataient d'entre 1980 et 1996.
J'ai vu pire.
Lors de mes premiers contrats, c'était plutôt des dictionnaires de 1960 en adapt. Au régulier, dans ce milieu très aisé, c'était tout neuf.

Anonyme a dit…

Je suis en 1ère année et il n'y a aucun dictionnaire dans ma classe, si ce n'est mes deux dictionnaires illustrés achetés de ma poche...

la maratre

bobbiwatson a dit…

En 1ère année on devrait utiliser un dictionnaire "orthographique". Il en existe deux mais les CS ne veulent pas investir là-dedans car ces dictios ne seront utilisés que par un seul niveau. Elles préfèrent investir dans du long terme,i.e. dans des dictionnaires de définitions, qu'elles disent. Si c'est le cas, pourquoi nos classes du primaire sont-elles si démunies en dictionnaires? Et je n'oublie pas le secondaire. Que quelqu'un me donne la définition du "long terme" utilisé par les CS.

Safwan a dit…

Nous avons eu des Robert pour tous l'an dernier. Nous avons des Larousse, des Hachette (oh! horreur!) et quelques Mutidictionnaire de la langue française. Il y a aussi des Multi version réduite (seulement les tableaux de grammaire du dictionnaire), quelques Bescherelle et de rares Colpron. J'en ai un peu moins de 20 dans ma classe.

Une femme libre a dit…

Aucun dictionnaire dans la classe de ma fille. En adaptation scolaire, la mode est de les faire chercher directement en ligne. J'étais scandalisée de la chose et j'ai envoyé un dictionnaire neuf à ma fille. Sauf que .... j'ai bien dû reconnaître que quand tu es un ou une grande dyslexique, chercher un mot au son dans le dictionnaire papier ne marche pas. Tandis que google ou le dictionnaire en ligne utilisé par sa classe te donnent la bonne orthographe et puis sont plus rapides. La recherche dans le dictionnaire régulier est tellement longue et ardue pour un dyslexique qu'ils abandonnnent en cours de route ou bien ne font plus que ça, tenter de trouver un mot dans le dictionnaire!

unautreprof a dit…

Femme Libre : Ils n'utilisent pas les Eûréka?

Hortensia a dit…

Au collège où j'enseigne, les classes de français sont toutes équipées d'armoire à dictionnaires. En général, elles sont correctement garnies de plusieurs dictionnaires récents (Multi, Robert, Larousse), de quelques grammaires et de quelques autres outils linguistiques. Pour le moment, je n'ai pas trop à redire sur cet aspect des choses.

prof7ju a dit…

Mes plus vieux datent de 19e siècle, mon plus récent de 2008

Une femme libre a dit…

Un autre prof,ils utilisent un dictionnaire en ligne dont je ne me rappelle pas le nom mais qui donne la bonne orthographe même si on tape au son. Pour les conjugaisons de verbes aussi, c'est en ligne. Aucun dictionnaire papier ni Bescherelle, j'en suis absolument certaine. Ce sont les parents qui fournissent les livres et on nous a dit de ne pas en acheter. Toutes les classes de secondaire de Vanguard ne fonctionnent peut-être pas comme celle de ma fille cependant. Je parle pour sa classe uniquement.

Le professeur masqué a dit…

le prof: morale, il faut cesser de chiâler!

Dobby: Encore quelques années et ils deviendront des ouvrages de collection! La vie utile d'un dictionnaire est de 10 ans, d'après les spécialistes. C'est sûr que 99% des mots d'un dictionnaire datant de 1960 sont encore bons, mais quand un jeune ne trouve pas le mot internet dans un dico, il arrive qu'il le repose et comprend qu'il a été imprimé à une autre époque..

Bobbi: On est d'accord!

Gooba: une erreur? Tu es sûre? peut-être es-tu chiâleuse?

Garamond: 10 ans. Bonne idée!

Enidan: bonjour toi! J'avais un Beauchemin 1963 l'année dernière. Je l'ai perdu dans une poubelle tellement il était dans un mauvais état.

Un autre prof: encore un prof qui paie pour travailler! Tu pourrais prendre ce budget sous forme de congé! Mais je ferais pareil...

La marâtre: ils savent lire en première année... Non, honnêtement, c'est ridicule.

Safwan: et tu as 32 élèves à qui tu dis qu'il faut se corriger!

Femme libre: il y a toujours moyen de placer des petits papiers pour indiquer les lettres débutant les mots, mais pas sûr que cela serait suffisant pour certaines clientèles... Quel dictionnaire en ligne utilise ta fille?

Hortensia: ah! le cégep...

prof7ju: heureusement que le progrès finit par arriver un jour.

bobbiwatson a dit…

Quand on parle de dictionnaires on s'entend qu'on parle de Larousse et de Robert (et de Hachette n'en déplaise à Safwan). Le Bécherelle, le Multi et autres de cet acabit sont des "outils grammaticaux", pas des dictionnaires. Peut-être que les CS et les directions d'écoles auraient besoin de faire la différence?

Hortensia a dit…

bobbiwatson
Le Multi dictionnaire de la langue française de Marie-Éva de Villers est bel et bien un dictionnaire.

bobbiwatson a dit…

Le multi est effectivement un dictionnaire .... de langues. Moi je parlais des dictionnaires de définitions comme le Larousse et Le Robert, ceux qui sont si rares dans nos écoles secondaires.
Merci de me permettre de préciser ma pensée et de faire la distinction.

Anonyme a dit…

Une question de sciences humaines: qui sont les spécialistes dont vous parlez? Ceux payés pour mousser la vente des produits en question ou les principaux usagers?

Un prof se doit peut-être d'avoir un dictionnaire « jeune » d'une décennie; un traducteur ou un linguiste, un dictionnaire de l'année. Cela dit, c'est plus pour faire bonne figure.

L'obsolescence des dictionnaires est planifiée et institutionnalisée; il est du devoir des pédagogues d'exposer cette réalité et de s'y adapter (en proposant par exemple gratuitement une mise à jour annuelle du vocabulaire essentiel, comme complément à diverses éditions des dictionnaires courants, je pense notamment à l'utilisation d'un WIKI pour y arriver).

Oui, la langue change, évolue, mais ne consacrons-nous pas trop vite certains usages avant qu'ils ne se soient authentiquement enracinés? Vos vieux dictionnaires sont trop archaïques pour mentionner le cédérom? La réalité du terme achève, est-ce donc si grave de ne pas en trouver la mention dans les dictionnaires de votre classe?

Une initiative communautaire pour financer (en partie) l'achat d'un dictionnaire par étudiant en expliquant qu'il s'agit d'un «investissement» me semble une mesure plus appropriée, que de rééquiper les classes,à la condition que l'on force les éditeurs à joindre à cette occasion d'affaire une version électronique garantissant un certain nombre de mises à jour.

J'avoue toutefois que mon argumentation ne peut se justifier si on y intègre les postulats de la nouvelle orthographe, mais c'est, je crois, un débat à part.

Une femme libre a dit…

Prof Masqué, la classe de ma fille en adaptation scolaire utilise le logiciel Bibliorom, qui contient six dictionnaires et est convivial et facile d'accès et "super" selon ma fille!