25 mai 2009

On se prépare à la grippe...

C'est la fin de l'année, le retour de l'été. On va bientôt se débarrasser de nos élèves. Et si par malheur, ils ne vont pas changer d'école, on aura à les saluer à nouveau à la prochaine rentrée.

Moi, ça m'angoisse un peu. Autrefois, j'enseignais en cinquième et ils venaient me voir quand ils étaient au cégep. Un groupe est même descendu en voitures un après-midi de classe: presqu'une trentaine d'élèves, huit voitures... Ça tombait bien: j'étais en train de botter le cul à un groupe de paresseux. J'ai pairé un ancien avec un paresseux qui s'est chargé de l'engueuler à ma place. Un beau moment de vie enseignante. Un discours pair-tinent.

J'ose à peine imaginer l'année prochaine combien d'anciens de première vont venir m'achaler. Mais trêve de nostalgie anticipée.

Je pensais à la rentrée prochaine parce qu'on sent qu'on craint la grippe porcine dans ma commission scolaire. Déjà, on a installé des petites affiches sur comment tousser ou éternuer un peu partout dans mon école. De plus, on a même installé des bidons (format 4 litres) de savon antiseptique dans les espaces communs du personnel.

Je ne veux apeurer personne, sauf qu'on sent qu'on prépare le terrain au cas ou... D'autant plus que ma région accueille un grand nombre de travailleurs mexicains l'été.

4 commentaires:

bibco a dit…

Et bien, en fait, mieux vaut l'avoir maintenant selon moi, elle est encore bénigne pour nous...
Pour ma part, je prendrais bien un virus qui m'obligerait à rester chez moi!

[Lµd] a dit…

"J'ai pairé un ancien avec un paresseux qui s'est chargé de l'engueuler à ma place. Un beau moment de vie enseignante. Un discours pair-tinent."

J'aime votre façon de l'exprimer. Ce serait intéressant que vous écriviez plus souvent les petits bonheurs quotidiens de l'enseignement, afin de contrebalancer avec l'incompétence crasse des directeurs, comissaires, ministres, etc. En tout cas, moi, j'apprécierais!:)

Jonathan Livingston a dit…

Ben moi, j'ai cette chance, je ne sais pas si c'est bactérien ou virale, mais j'ai un bon gros rhume!

«Monsieur, faut tousser dans votre coude. - Ben je mets ma main. - Ben, vos mains peuvent transmettre les microbes. - Ah ouin, pis est-ce que je me dois me moucher avec mes coudes aussi?» On vit dans un monde assez fabuleux et je dis cela avec beaucoup, beaucoup d'ironie!

Si vous connaissez la technique, faites-moi signe.

cendrillon a dit…

Atchoum! À vos souhaits!