22 juillet 2009

Bill Cosby et l'éducation

Texte intéressant publié dans La Presse ce matin à propos du comique américain Bill Cosby. Celui-ci aborde le thème de l'éducation sur deux plans.

Le premier traite des préjugés et du racisme:
«On lui a déjà reproché d'éviter de prendre position sur la question raciale. Ce serait mal le comprendre. Au lieu de dénoncer ouvertement les préjugés, Cosby essaie de les détruire. Il montre une famille noire instruite et de classe moyenne comme s'il s'agissait d'une chose assez naturelle pour ne pas devoir être soulignée à grands traits. (...) Au lieu de la «victimisation», il prônait la responsabilisation par l'éducation et le bon modèle parental. Si un policier tire sur un Noir qui a volé un gâteau, le premier réflexe ne devrait pas être de crier au racisme. Ce devrait être de se demander pourquoi le Noir a volé.»

Le second traite de la violence qu'on retrouve dans la société américaine:
«C'est désolant de voir des gens tomber aussi bas. Cela détruit la capacité du groupe de se battre. Il faut revenir au premier stade de la lutte: l'éducation», martèle celui qui a déjà donné 20 millions US au Spelman College, un établissement surtout fréquenté par des Noirs à Atlanta. En Afrique du Sud, les prisonniers demandaient aux plus instruits de leur enseigner à lire et à compter. Tout ça à l'insu des gardiens, qui s'y opposaient. Car ils connaissaient l'importance de savoir.»

Quand on dit de cet homme qu'il est un grand, on le comprend aisément en prenant connaissance de ses propos.

2 commentaires:

Zed Blog a dit…

J'ai toujours aimé Cosby. J'abonde tout à fait dans ton sens.

Zed

Le professeur masqué a dit…

À cet égard, Cosby est plus un enseignant, un pédagogue qu'un entertainer ou un moralisateur. Il incarne ses propos, son discours.