28 avril 2010

Élire un commissaire: est-ce un service à l'élève?

le Journal de Montréal révèle qu'il en a coûté 40 000$ pour élire une commissaire de quartier qui a reçu 125 votes contre 21 pour son adversaire. 40 000$, c'est beaucoup d'argent, direz-vous. Il y a de quoi hurler au scandale.

Attendez, attendez. Il y a pire.

Cette somme aura été prélevée «directement dans les services aux élèves, dans le budget de la Commission scolaire.»

J'en suis sans mot.

6 commentaires:

bobbiwatson a dit…

"Cette somme aura été prélevée «directement dans les services aux élèves, dans le budget de la Commission scolaire.»" Voilà un signe évident de mauvaise gestion. Les CS ne doivent-elles pas prévoir que des élections complémentaires peuvent avoir lieu n'importe quand?

simpledream a dit…

On dirait que dans cette CS n'importe quoi est un service à l'élève. Si ce M. Saint-Denis "déplore que ..." il n'a rien fait, en tant que président de la CS, pour rectifier le tout. C'est quand même une personne de son parti qui a été élue. Comment aurait-il réagi si l'adversaire avait été élu? Il serait certainement monté aux barricades!

Jonathan Livingston a dit…

Au fait, question toute bête comme comme ça: à quoi ça sert un ou une commissaire à part de s'agencer avec les mots commission scolaire? C'est des membres de conseils administratifs mais scolaires? Malgré que je me promène un peu partout depuis 15 ans en éducation, il est curieux que j'en ai pas croisé un seul. Je dois manquer de relations!

En tout cas, s'ils te bouffent un peu plus d'une demi-tâche d'enseignants pour se faire élire...

Drew a dit…

Il y a encore pire...

Tu lis le Journal de Montréal qui a lock-outé ses journalistes ;-)

bibco a dit…

Tant de choses me donnent mal au coeur dans ce système, en voici une de plus.

Le professeur masqué a dit…

Drew: je lis le site Canoe. Je n'achète pas le JdeM comme je le refuse quand on me le donne gratos.

Et quand je peux citer un autre journal que le JdeM, je le fais.

Bibco: je partage.