10 août 2010

Virginie est bientôt morte, 30 vies arrive!

La Fabienne nationale l'a annoncé: la série Virginie prendra fin en décembre prochain. Cela ne change pas grand-chose à mon monde parce que je n'écoutais pas cette émission. Il m'a suffi d'un épisode il y a douze ans pour comprendre le genre de bouillie qu'on y servait. Inutile de dire que Virginie était de la fiction, pas un documentaire, et les clichés sur l'école secondaire publique, dans cette émision qui n'en finissait plus de mourir d'ennui, étaient tellement nombreux que c'en était pathétique .

Mais notre grande Fabienne aura une autre série en milieu scolaire: 30 vies. Une seule prof, Gabrielle Fortin, jouée par Marina Orsini, et 30 élèves. C'est déjà un plus grand groupe que d'habitude... Virginie était tellement ridicule avec ses grands groupes de 12 élèves! Trente élèves, ce n'est quand même pas le nombre qu'un prof ordinaire a dans ses groupes, mais bon.

On aura donc droit à une suite de petits épisodes (de quatre à huit) couvrant le drame de l'un d'eux. Si on se base sur les clichés habituels de Mme Larouche, voici donc en primeur les thèmes qui seront abordés dans cette série;
- le rejet (homophobe et autres);
- l'anorexie et les désordres alimentaires;
- les relations de couple chez les jeunes et la sexualité;
- la drogue;
- les beaux-parents;
- les différences religieuses;
- l'avortement;
- la dépression...

Honnêtement, je pense que le mérite de cette nouvelle émission sera de traiter ces thèmes plus en profondeur parce que l'auteure aura plus de temps pour les installer et les développer. Espérons simplement qu'elle ne versera pas dans les éternels clichés dont elle a abondamment gavés les téléspectateurs.

À quand des élèves heureux qui réussissent simplement sans drame? À quand de simples moments de joie et des sourires parce que la vie en classe peut être belle?

5 commentaires:

Rouge a dit…

On fait rarement les nouvelles avec le bonheur :) Il peut être d'un tel ennui.

Anonyme a dit…

Les douze dans Virginie étaient bien dans une classe de cheminement non?

Le professeur masqué a dit…

Oui, le bonheur, c'est tellement plate.

Anonyme: on a pu le cheminent qu'on avait...

bobbiwatson a dit…

Rien n'est plus l'fun que le bonheur quand on sait comment le vivre.

Venise a dit…

En musique, on parle de rythme quand on passe du silence au fatras de notes. Chez Virginie, passez de la tragédie au bonheur, lui donnerait un rythme plus crédible. Et puis, le bonheur peut être palpitant (c'est mon humble et heureux avis).

Le positif de cette série est qu'elle fera travailler de très jeunes comédiens.

Signée une comédienne pas jeune pantoute !