03 octobre 2007

Photo ballon: Monsieur Coderre

Alors, Denis Coderre part en Afghanistan. N'importe quoi pour conserver la lumière des médias sur lui. Je ne sais pas si le très sympathique député libéralde Bourassa sait vraiment que la situation est dangereuse là-bas. Un futur martyr de la démocratie canadienne en vue.

Quoi qu'il en soit, il inaugure cette nouvelle section: photo-ballon. Regardez cette photo: à quoi pense-t-il?

4 commentaires:

Safwan a dit…

«Snif! Snif! J'ai épuisé ma réserve de gâteaux. Mais, j'y repense! Je vais pouvoir me gaver de beignets au Tim Hortons de la base militaire canadienne de Kandahar où je vais bientôt pour préparer la venue prochaine de «mon» chef, Stéphane Dion.»

Natcho a dit…

Mmmmmmm... J'apporte-ty des Mae West ou des barres tendres?

Hortensia a dit…

«Hum... Je ne sais pas si je devrais amener mon maillot de bain en Afghanistan...»

Le professeur masqué a dit…

Quand j'ai dit que je préparais la venue de mon chef en Afghanistan, le gouvernement Harper a tout fait pour que je demeure au Canada, question de retarder son futur voyage, tandis que les membres du parti Libéral m'ont supplié de partir avec lui tout de suite. Je ne comprends pas...

En passant, j'ai connu M.Coderre en sciences politiques à l'université de Montréal. Déjà, on saisissait qu'il serait un politicien professionnel (les pires, quant à moi).

Cela étant dit, c'est davantage l'attitude du gouvernement Harper qui est à blâmer dans ce dossier. Il est fréquent que les partis d'opposition délèguent des gens dans des zones risquées de la sorte. Ce fut le cas en Irak pour le parti démocrate et, pourtant, on ne peut pas dire que George W. Bush soit toujours respectueux de ses obligations démocratique.