09 octobre 2007

De l'argent du public et de l'éthique

Permettez-moi de relier deux événements: l'un tiré de l'actualité, l'autre de ma vie professionnelle.

Événement 1

Quel poste devrait occuper quelqu'un qui...
  • paie les partys de Noël les plus dispendieux au Québec à ses employés bien silencieux?
  • s'offre de l'alcool aux frais des contribuables dans un salon privé?
  • utilise un prête-nom pour réclamer des frais reliés à des cours d'anglais?
  • utilise encore un prête-nom pour réclamer des frais reliés à des repas?
Maire de l'arrondissement d'Outremont, bien sûr!

Comme on peut le lire ici et ici, certains, comme Stéphane Harbour, ont une définition du service public bien précise: me servir moi-même avant de servir les autres. Vite une enquête policière! Vite des accusations de fraudes! Et ou devrait finir un tel individu, croyez-vous?

En prison? Rien n'est moins sûr. S'il fallait scruter les comptes de dépense de nos décideurs publics, il y aurait de quoi hurler.

Dans une autre vie, j'ai eu l'occasion de découvrir que certains de nos députés étaient très amis avec les serveurs de la Grande-Allée à Québec et que ces derniers leur gardaient toujours une belle collection de reçus pour leur frais de dépenses...

Et je ne parle pas de ces chauffeurs de taxi qui remettaient des reçus vierges que pouvaient remplir leurs distingués voyageurs...

Et je ne parle pas non plus du matériel de bureau que certains prenaient sans aucune mesure de contrôle...

Événement 2

Je vais au congrès de l'Association québécoise des professeurs de français (AQPF). Mes dépenses sont remboursées par l'école et les frais que je peux déduire sont basées sur ceux reconnus par ma commission scolaire pour ses employés:
  • Nuit à l'hôtel: 100$
  • Déjeuner: 10$
  • Dîner: 20$
  • Souper: 30$
  • Frais de déplacement: 0,37$ pour les 300 premiers kilomètres et 0,27$ pour les 200 kilomètres suivants. 111
Je dois être tout simplement radin, mais je paie très rarement 30$ pour un souper. Pis encore, comme il s'agit de fonds public, je me dis qu'on pourrait être un peu plus respectueux des taxes versées par les contribuables. Niaiseux pas à peu près.

Fort de mes convictions idéalistes, je décide de jaser avec un collègue bien en vue à mon école de ce montant que je trouve élevé et ce dernier me rabroue en me disant qu'avec un verre de vin ou une bière, trente dollars suffisent à peine à payer l'addition.

C'est alors que je comprends quelque chose: il est bien plus facile de dépenser quand il ne s'agit pas de ton argent et que tu te convaincs que tout le monde en fait autant.

Dans ma naïeveté intérieure, je me suis dit qu'on devrait interdire que les fonds publics servent à acheter de l'alcool ou des aliments qui ne respectent pas la politique alimentaire imposée dans nos écoles (...). Puis, je me suis rappelé ces serveurs de la Grande-Allée avec leurs piles de reçus et j'ai vu l'inutilité d'une telle mesure...

En passant, si vous faites le calcul, un cadre ou un dirigeant d'un commission scolaire de la région montréalaise qui va à Québec (envrion 250 km) coûte 155$ aux contribuables alors qu'il existe un service d'autobus aller-retour pour 68$.

Ma voiture, c'est le seul luxe que je me permettrai durant ce congrès. L'alcool aux frais des contribuables, très peu pour moi.

Ajout du 10 octobre 2007 tiré de cet article (pour rager davantage)

M. Harbour blâme deux anciens hauts fonctionnaires, le directeur général Yves Mailhot et le directeur général adjoint Jean-Claude Patenaude, d'avoir «trahi sa confiance».

Allez lire ce texte qui vous fera la liste des irrégularités de tous ces joyeux compères.

15 commentaires:

souimi a dit…

On vous paie le logement, Prof Masqué? Pas nous. On doit revenir coucher à la maison. On a payé une chambre l'année du congrès à Trois-Rivières. Depuis que c'est à St-Hyacinthe, ce n'est pas assez loin pour dormir là. C'est bien correct, je trouve.
J'y serai aussi, Chasuble! hehehehehe....

Le professeur masqué a dit…

On pourrait se donner un code secret...

bobbiwatson a dit…

Plus ça change plus c'est pareil. Que ce soit les congrès syndicaux, les congrès de quelque acabit que ce soit, c'est toujours un moyen de se remplir les poches. Prof masqué, vous pourrez toujours demandé un reçu de 10$ pour votre déjeuner même si vous ne mangez que "deux toasts beurre de peanut(s)". Vous pouvez en faire autant pour les autres repas. Les autres le font, faites-le dont :(:(:(:(

Comme le dirait "souimi", vous êtes chanceux d'habiter assez loin pour qu'on vous paie vos dépenses. Si vous étiez fonctionnaire ... vous pourriez arrondir vos fins de mois avec ce congrès. Et vous ne seriez pas malhonnête.

Le Prof a dit…

Vous êtes chanceux d'y aller point! Il semble que nous devrons passer notre tour cette année puisque le congrès ne se tient pas dans la région immédiate de Québec.

souimi a dit…

Oui, Prof Masqué. J'y songe. Il ne faut pas que ce soit trop facile ou évident. Voyons voir....

Le professeur masqué a dit…

Le prof: je connais ma chance. Naïevement, le fait que le congrès soit à Saint-Hyacinthe empêche-t-il des profs de venir?

Souimi: je serai déguiser en terroriste?

Une femme libre a dit…

Bon, là, vous charriez. Les montants alloués sont les montants maximaux et ils n'ont rien d'exagéré. Vous pourriez toujours prendre une chambre plus modeste si vous en trouvez une et rien ne vous oblige à boire du vin au repas. Mais loger convenablement des congressistes (convenablement pas luxueusement!) et leur permettre de se nourrir sainement (pas au Mcdo) n'est que normal. Aucun mais vraiment aucun lien avec l'histoire du maire frauduleux que vous avez logée dans le même billet.

Ness a dit…

Je n'aime pas abuser non plus. Quand je vais en congrès, je me paie une bière à la fin du congrès, mais je paie ma consommation à part pour que ça n'apparaisse pas sur ma facture. Ce n'est pas à la C.S. (et donc aux contribuables) de me payer un verre.

Je connais des gens qui profitent beaucoup du système. Il y a quelqu'un qui s'est même fait rembourser ses billets de métro de la journée. Il faut le faire!!!

Cette année, notre congrès est à Montréal. Ça fait mon affaire!!!

souimi a dit…

D'accord. Si tu es en terroriste, je serai Muriel Millard.

Le professeur masqué a dit…

Bobbi: effectivement, l'histoire se répète. Il y a aussi des délégués qui parfois exagèrent un peu avec l'argent des membres.

Une femme libre: trente dollars pour un repas, je considère que c'est cher l'assiette, mais tout est une question de point de vue.

Maladroitement peut-être, je voulais illustrer qu'il y a des frais que l'État ne devrait jamais couvrir, comme l'alcool. Pourquoi pas les cigares ou le tabac à pipe? Ça me relaxe, moi, après un bon repas.

C'est évident qu'il n'y a aucune ressemblance entre Outremont et les frais qu'on verse aux enseignants ou aux fonctionnaires en congrès, par exemple. Seulement, dans la mesure ou le Québec est en mauvaise position financière, je pense qu'on pourrait couper le vin après les repas. Sauf que rien de cela ne se fera parce qu'on oublie que cet argent ne nous appartient pas. Un peu comme cette Terre qu'on saccage et qu'on laisse dans un état déplorable aux prochaines générations.

J'appelais à un comportement plus responsable, disons. Mais on ne se chicanera pas pour cela?

Ness: je n'ai aucun mérite: je ne bois pas d'alcool (et je ne refile pas le prix de mon tabac aux contribuables).

Souimi: Muriel Millard. Les gens vont penser que vous passez l'Halloween!

Le Prof a dit…

Je ne crois pas, non. Je pense qu'il s'agit plutôt du principe d'alternance qui prévaut à mon école: les gens se rendent aux congrès une année sur deux selon les départements.

Safwan a dit…

Commentaire impertinent:
le maire de l'arrondissement d'Outremont ne serait-il pas le frère illégitime de Jean Charest (même moumoute frisée)? Les paris sont ouverts! Maman Charest, on attend vos commentaires! Papa Charest, mes sympathies :OP

Une femme libre a dit…

Mais non, on ne se chicanera pas, voyons! Je vous aime bien trop pour ça!

(s.v.p. ne pas publier ce commentaire!)

Le professeur masqué a dit…

Oups! Là, je va me faire haïr.

Une femme libre a dit…

Hihi! Même pas, j'ai l'amour inconditionnel et je ne demande pas la perfection non plus. Surtout pas la perfection!