16 février 2009

S'équiper pour partir à la guerre (modifié)


Ce matin, La Presse nous expliquait que certains soldats des Forces armées canadiennes amélioraient leur équipement en payant de leur poche.

Bon, mon coeur a été ému, mais je me suis demandé quand un journaliste allait écrire un papier sur ce que les enseignants payaient pour faire convenablement leur travail.

Allons-y avec quelques petits exemples tirés de mon vécu professionnel.

Des dictionnaires Larousse et Robert;
Deux éditions du Précis de grammaire Grevisse (version longue et abrégée);
Un dictionnaire des synonymes;
Un Bescherelles;
La douzaine de romans que mes élèves lisent en classe pour pouvoir les annoter et les travailler;
Des romans que je lis pour agrandir ma culture littéraire;
Des stylos (rouges, bleus et verts)
Des surligneurs (couleur variée);
Des cahiers à anneaux;
Un porte-craie.

Il y a aussi cet ordinateur PC que j'ai acheté quand mon Mac est devenu désuet. Un PC, parce que mon école fonctionnait avec des ordis de ce type.

Et vous, que payez-vous pour exercer votre métier convenablement?

PS Petite vacherie en passant: à un cégep de ma connaissnce, l'uniforme des profs d'éducation physique est payé. Vivent les muscles!

15 commentaires:

Hortensia a dit…

Un peu comme tous les profs, je paie de ma poche toute la papeterie et le matériel scolaire que j'utilise, ordinateur, imprimante, encre, dictionnaires et ouvrages de références personnels (mais les classes sont équipées correctement pour les étudiants) et la plupart des livres (littérature) que j'achète, à l'exception de quelques exemplaires de courtoisie de manuels et d'oeuvres qu'on reçoit à l'occasion des maisons d'édition.
Puis, au collège où j'enseigne, les profs d'éducation physique paient eux-mêmes leurs vêtements.
Voilà.

bobbiwatson a dit…

Prof, tu as oublié de parler des post-it. Ton école les paie? Chanceux!

bobbiwatson a dit…

D'après ce que je vois, TOUT ce qui n'est pas considéré comme étant essentiel à l'enseignement (qui a besoin d'un dictionnaire des synonymes au secondaire?)ne trouve pas son aval auprès des directions d'école. C'est bien ça?
Il fut une époque où le "gouvernement" fournissait les outils à ses fonctionnaires. Mais il fut aussi une époque durant laquelle, pour avoir un nouveau stylo, une nouvelle règle, des post-it, etc, il fallait apporter "les vieux" pour en avoir "des neux"!
Les CS ont vite compris même si elles sont majoritairement composées de fonctionnaires qui, par définition, ne comprennent pas vite!

Anonyme a dit…

Je suis d'accord avec vous, Prof, mais je me dois de relever la finale de votre message...
Je seconde Hortensia, à mon collège (et dans tous ceux que je connais), les uniformes des professeurs d'éducation physique ne sont pas fournis. C'est une petite vacherie un peu vache en effet car je crois que c'est une anecdote isolée et cela reporte encore une fois les regards malveillants sur le collégial. J'y enseigne depuis 15 ans et j'ai toujours payé tous mes crayons, cartables, tablettes, surligneurs, livres de références, alouette. Nous fournissons aussi certains équipements de nos bureaux (petite table, lampe...) et on nous a même demandé il y a quelques années une contribution (volontaire, heureusement, mais chaudement recommandée) qui visait à retrancher au choix 2, 5, 10 ou 20$ par paye pour aider au renouvellement des collections de notre bibliothèque. Je pense qu'il importe de remettre les pendules à l'heure concernant cette fausse image des CÉGEP...
Considérant ces circonstances, imaginez la petite amertume ressentie en lisant votre dernière ligne...
Tartine

Bulle a dit…

Vêtements payé pour les prof d'éduc.?!? C'est la première fois que je vois ça... et je suis prof d'éduc. Ça me coûte une fortune en vêtement et soulier de sport. Parce qu'il faut montrer l'exemple et être habillé comme on demande aux jeunes de l'être. J'ai donc une garde-robe pour le travail et une garde-robe "normale". La majorité de mes "fournitures" scolaires (portes craies, crayons, etc.) vient de mon budget de classe si je les laisse à l'école en fin d'année (suis pas encore permanente). Tout ce que je trimbale d'une école à l'autre est payé de ma poche... (livre de référence des fédérations sportives, encyclopédies des sports, cd de musique d'entrainement, dictionnaire et grammaire, etc.)

La Souimi a dit…

Les mouchoirs, les petits collants pour décorer les examens réussis, les surprises lors des fêtes, les décorations, les disques, les affiches, le magasin scolaire improvisé dans lequel l'élève peut piger gratuitement. Je parle ici des feuilles mobiles, des cahiers Canada, des crayons, des stylos etc. Aussi, je fournis l'encre de mon imprimante car je travaille à la maison et j'imprime souvent des trucs etc.
Oh! J'oubliais le Purel dans ma classe. Je suis loin de la toilette des profs donc, je dois visiter celle des élèves. IL N'Y A PAS DE SAVON!!!!! Ceci donne lieu à une session de Purel collectif dans ma classe...

Missmath a dit…

Dans mon Cégep je paie : ma fourniture scolaire (crayons, cahiers, cartouche d'encre, ...), mon ordinateur, quelques livres, mes lunettes.

Mon Cégep me fournit sans compter le papier, les stylos à transparent que je n'utilise pas et une ardoise électronique que je partage avec mon département qui n'a pas compris son utilité alors j'en profite et je leur laisse les crayons à transparent !!! Je suis très gâtée. Nous avons aussi un budget pour certains livres.

Plusieurs d'entre nous n'en pouvant plus du matériel de bureau avons décidé de nous meubler à même nos économies. Lampes pour plusieurs. Mobiliers pour certains autres. Oui, oui, ils ont acheté leurs bureaux, chaises, bibliothèques et ont meublé leur espace de travail !

bibco a dit…

Si au moins on pouvait déduire tout ça de nos impôts...

Forsythia a dit…

J'ai une petite école de soutien privé et je paie les photocopies des enseignants de ma poche, j'achète normalement les gâteries pour la motivation et dans salle de bain on trouve du savon!

Wow ça y est je suis une bonne boss!
Reste que je vous comprends tous, à ma seule et unique année dans le réseau, je dépensais des petites fortunes pour agrémenter ma classe qui était beige dépressif, pour des mouchoirs, des craies, tout mon matériel, pour acheter des dictionnaires bilingues aux élèves ...
On est encore à l'époque de l'école de rang ... et encore, je me dis que le prof devait sûrement pas payer le bois de chauffage, quoique ...

YoUx a dit…

Heh...
C'ets drôle ça, j'm'en vais en stage dans moins d'une semaine et j'ai besoin de beaucoup de matériel pour faire des activités avec les enfants.
On s'entend pour se dire que j'ai pas grand chose. N'empêche, l'école où je vais m'offre un budget, question que je puisse continuer de manger : un beau gros 3,75$.

Merci pour l'intention... tant qu'à ça je vais payer, mais le projet va en souffrir.

Anonyme a dit…

C'est drôle de lire ça, mon chum a été complètement sidéré quand je lui ai appris que les épiceries ne fournissaient pas les stylos aux caissières ;o)

Pour ce qui est de l'histoire de la Souimi, je suis moi-même complètement sidérée d'apprendre que les toilettes de son école n'ont pas toutes de savon!!!

Je comprends vraiment pas, je veux dire on est pas sensé donner le bon exemple au jeunes? Genre, tu vas aux toilettes : tu te laves les main!

Coccinelle

Prof malgré tout a dit…

Je connais un prof de français au collégial qui se fait payer un MacBook Pro. Pro... Un prof de français n'a pas besoin de si puissant.

J'fais des disques, des films, des sites Web et plein d'autres machins sur un MacBook de base. Ça rame, mais pas avec PowerPoint et Word.

Hortensia a dit…

PMT
Je suis vraiment étonnée de lire ta remarque. Dans quel contexte ce prof (chanceux) a-t-il un ordinateur payé? Tous ses collègues de français en ont-ils un aussi? Je connais des profs de français dans plusieurs cégeps et je n'ai jamais entendu un tel truc.

Veers a dit…

Je n'ai pas vraiment l'habitude d'écrire sur des blogs, mais le sujet est pertient!

Pour ma part, en tant que Prof de CEGEP, j'ai droit à une quinzaine de dollard de matériels (crayon, papier, ...) par année en plus d'un certain nombre de photocopie et gogosses divers (crayon à tableau, ...).

Coté informatique, on me fournit une bête incroyable qui me permet péniblement de lire mes courriels et un écran d'une taille sans précédent (14"). Ca doit être parce que je ne suis pas prof de Français et que bon, un ordinateur décent pour un prof d'informatique, ca n'est pas vraiment une obligation :o)

Heureusement, les laboratoires étudiants sont plutôt bien équipés, ce qui nous évite de devoir nous battre avec du matériel désuet!

Le professeur masqué a dit…

Veers: bienvenue chez moi! Faut pas hésiter à faire part de vos opinions ou pensées!

Chanceux: encore quelques années et vous pourrez revendre votre équipement à un musée.