02 août 2009

Lecture: Millénium

Tiens, j'ai lu les trois tomes de Millénium cette semaine. Oui, je sais: je lis rapidement.

Ils traînaient dans la biblio, mais je ne me décidais pas à en commencer la lecture. Ce n'était pas tellement le nombre de pages du triptyque qui m'effrayait que l'idée que je pourrais être influencé par tout le battage médiatique autour de l'oeuvre. Hey, quand un auteur meurt de la sorte après avoir écrit l'oeuvre de sa vie, on pense qu'il va rejoindre Jim, Janis et Jimi sur une ile déserte. Ça fait vendre de la copie!

Opinion personnelle? Partagée. Des coups de génie. Et des coups moins forts.

De façon générale, je dirais qu'il y a trop de blabla autour de l'intrigue principale. Ce ne sont plus des romans policiers, c'est une saga! Par exemple, le harcèlement dont est victime Érika dans le troisième tome n'est absolument pas pertinent à l'intrigue. On coupe, on reserre! Dans une oeuvre comparable en terme de longueur, Le Seigneur des anneaux, toutes les actions sont au service d'un même but. Ce n'est manifestement pas le cas ici.

Le premier tome est généralement bien mené. L'intrigue du lieu fermé (une ile) est intéressante, bien qu'il s'agisse d'une technique classique explorée dans Le mystère de la chambre jaune de Gaston Leroux, et on fait la connaissance de personnages forts et bien décrits. Le croissement de deux histoires très distinctes (que j'appelerai l'enquête et la vengeance) est un peu lourd, mais le plaisir de la découverte de l'univers de Larsson permet de passer outre.

À cet égard, je pense que ce sont les personnages féminins qui expliquent le succès de cette oeuvre auprès de ces dames. Des battantes, des leaders. Et contrairement à certains romans policiers, elles ne sont pas mièvres et obsédées par leur maquillage comme Scarpetta, de Patricia Cornwell. La façon dont Lisbeth se vengera de son deuxième tuteur plus tard est une pièce d'anthologie assez éloquente...

Les tomes deux et trois sont moins efficaces. La finale du deuxième n'en est d'ailleurs pas une. En fait, les deux tomes constituent une même oeuvre coupée en deux, bêtement. De plus, on devine assez facilement le lien qui unit Lisbeth et un des personnages centraux de l'intrigue. Enfin, il est assez invraisemblabe que cette jeune femme puisse se remettre sans aucune séquelle des blessures infligées par la balle qu'on lui a tirée en pleine tête. Le calibre utilisé pour la tuer est reconnu pour effectuer de graves dommages internes dans la boite crânienne. Mais, bon, c'est de la fiction, hein?

On comprend aussi que l'auteur avait préparé le terrain pour une suite avec cette mystérieuse soeur de Lisbeth. Dommage...

8 commentaires:

Missmath a dit…

Voilà la critique qui correspond le mieux à ce que je pense de l'oeuvre (que j'ai lue en 2 semaines à Noël suite aux recommandations de Hortensia (et de Prof masqué je crois bien)). Le premier tome est effectivement distinct des deux autres qui forment un tout. Le troisième est à mon avis le plus faible des deux... enfin, si j'en juge par le nombre de paragraphes qui m'ont ennuyés.

Il paraît qu'il existerait un quatrième tome... il y a toujours des héritiers prêts à sortir des fragments de disques durs pour remplir leurs coffres davantage...

Oups... trop de blanc pour le souper.

Zed Blog a dit…

J'entendais à la radio une femme (invitée spéciale au Congrès des auteurs/res de science-fiction (???) expliquer les raisons de la perte de vitesses des ventes de science-fiction. Moi qui ne suis vraiment pas versée dans le sujet, elle a confirmé ce que je me disais en l'entendant parler de baisse des ventes. Nous vivons dans un monde de science fiction... celle des années passées. Pas sûr que les gens aient encore envie de pire! je me disais que la réalité (ou l'affliction :D) actuelle dépassait la fiction.

Tu es allé au congrès (désolée je ne me souviens plus si c'était bien un congrès ou le nom exact du rassemblement, mais je sais que le public y était invité)?

Zed ¦)

Le professeur masqué a dit…

Miss: même qu'il y a une dispute entre les enfants et la conjointe de fait. Ça me rappelle Lola.

Zed: la science-fiction perd de sa pertinence peut-être aussi parce que la vulgarisation scientifique est plus répandue maintenant. La science est moins magique. il nous reste toujours les super héros...

Zed Blog a dit…

Très juste...

Une abonnée fidèle de Yannick Villedieu! Zed ¦)

Anonyme a dit…

Enidan avait une critique très pertinente au sujet de cette trilogie pas assez controversée.

unautreprof a dit…

En fait, j'ai vraiment adoré le premier tome, que j'ai lu en peu de temps aussi. Le deuxième tome, j'ai un peu moins aimé mais j'étais quand même assez captivée.

Le dernier, réservé à la bibliothèque, m'a nargué sur la table de salon pendant 2 semaines et demi. J'ai pris courage, lu les premières 40 pages et j'ai dû aller le porter.
Est-ce que je le re-réserve ou bien je perds courage?

Le professeur masqué a dit…

Un autre prof: le troisième est vraiment la suite du deuxième. Moins percurtant que le premier. Si vous avez survécu au deuxième, pourquoi ne pas faire un tour du chapeau?

unautreprof a dit…

Oui, c'est juste qu'en réservant, je l'aurai dans un mois ou même plus, donc lors du retour au travail où je lis moins, bien sûr, pour trois semaines.
Quoiqu'au pire, je le retournerai, un peu plus avancée;)et le re-re-réserverai!