30 août 2009

Un plan de classe efficace (ajout)


J'ai beaucoup de difficulté à comprendre les enseignants du secondaire qui laissent leurs élèves s'asseoir là ou ils le veulent durant leur cours. Un plan de classe présente tellement d'avantages alors que de laisser les jeunes choisir leur place me semble souvent une cause d'indiscipline et de perte de temps.

Avantages du plan de classe

Le fait que le professeur choisisse les places des élèves lui permet d'affirmer son autorité. Chaque année, j'accueille mes élèves en leur disant: «Bienvenus dans MA classe!» Qu'on me comprenne: il s'agit d'un lieu chaleureux, stimulant même, sauf qu'il y a un cheuf et c'est incontestement moi. D'ailleurs, si j'en viens à bouger un élève pour cause d'indiscipline, c'est immédiatement présenté comme un vote de non-confiance à son égard et il le sait. Il sent qu'il va perdre des points dans mon estime et la seule menace de le bouger règle souvent son comportement problématique. En évitant le plus possible de le déplacer, je lui donne également l'occasion de se responsabiliser, d'apprendre à se contenir. Bref, je l'éduque.

Comme les élèves ne choisissent pas leur place, ils ne peuvent donc pas s'asseoir à côté de leur ami et jaser de leur fin de semaine, par exemple. De plus, les petits tannants ne seront pas nécessairement au fond ou ils perdront leur temps ou dérangeront la classe. Moins de situations propres à l'indiscipline.

Quand vient le temps de prendre les présences, un seul coup d'oeil suffit. Il n'est pas nécessaire de procéder à un long et inutile appel nominal. Voilà du temps de gagner et on réduit aussi les risques de bavardage relié à ce temps mort.

Habituellement, je place mes élèves en ordre alphabétique. Quand vient le temps de recueillir des travaux, des documents ou des copies d'examen, tout est déjà en ordre. Encore du temps de gagné!

Enfin, un dernier avantage du plan de classe est qu'il oblige les élèves à connaitre de nouveaux individus et établir de nouveaux contacts. Il ne reste pas entouré de sa gang.

Désavantages du plan de classe

Comme je place mes élèves en ordre alphabétique, ils arrivent parfois que cela cause plus de déplacements dans le cas ou les équipes de travail sont formées par affinités personnelles. On ne peut pas juste coller les bureaux. J'évite cet écueil en les faisant travailler surtout avec leur voisin immédiat.

Une autre difficulté est lorsque l'élève présente un problème nécessitant qu'il soit placé à un endroit précis dans la classe (surdité, problème de vision, de concentration, etc.). Bien évidemment, ici, j'ajuste mon plan de classe en fonction de l'élève.

Comment tricher malgré un plan de classe alphabétique

Ce n'est pas parce que j'ai un plan de classe en ordre alphabétique que je ne peux pas arriver à placer les élèves problématiques là ou je le souhaite. Un plan de classe alphabétique, ça se tricher facilement! Et c'est encore plus facile si on a plus de bureaux que d'élèves.

Habituellement, je fais un plan de classe provisoire. Au bout d'un mois, je vois si j'ai besoin de le refaire stratégiquement. Habituellement, je travaille avec des bécquets (Post-It) sur lesquels j'écris le nom des élèves. Comme je suis un control freak, les bécquets ont la même couleur que celle que j'ai attribuée au groupe. Je reviendrai sur l'idée de la couleur attribuée à un groupe dans un autre billet.

Il s'agit alors de jouer avec les bécquets sur un plan de classe vierge de façon à créer le plan de classe le plus efficace possible. Je peux débuter l'ordre des élèves en partant de la droite, de la gauche, du fond, de l'avant de la classe. Si j'ai des bureux inoccupés, je peux faire des rangées plus courtes ou plus longues. Dans les faits, il est très rare que je ne parvienne pas à mes fins.

Machiavélque, le prof masqué? Oui, beaucoup.

Si vous avez d'autres suggestions ou des commentaires, n'hésitez pas. On va pouvoir construire un savoir qu'on ne m'a jamais enseigné à l'université... En passant, si vous tapez plan de classe sur Google, vous verrez plusieurs autres petites idées reliées aux maths et au vocabulaire. Assez intéressant.

* * * * * * * * *

J'ai un collègue qui a la même maladie que moi, sauf qu'il écrit les noms de ses élèves à l'ordinateur sur ses bécquets. J'envie son caractère perfectionniste!

15 commentaires:

Le Prof a dit…

Merci! Je ne suis pas la seule à attribuer une couleur à chaque groupe! Dans mon cas, la couleur s'applique aussi aux trombones et attaches, ce qui rend les piles de copies pas mal plus faciles à identifier.

Ça m'a agacé quand ma collègue de l'an dernier, en voyant cela et autre chose, me dit: "Coudonc, t'arrives-tu du primaire toi?"

C'est insultant aussi pour les profs du primaire je trouve: comme si se donner des trucs et employer des couleurs est quelque chose qui est réservé aux enfants...

Gen a dit…

J'aurais aimé que tu expliques ton dessin car comment les bureaux sont placés est bien entendu très différent d'une classe conventionnelle. Où places-tu les bons élèves? Les élèves turbulents? Des trucs comme ça.

Je ne suis pas prof, loin de là, mais ça m'intéresse beaucoup!

unautreprof a dit…

Tout à fait d'accord pour le plan de classe.

J'ai déjà fait mes observations avec les 4 heures de présence des élèves en classe la semaine dernière et j'ai ma petite idée des pairages à éviter (même s'ils commencent l'année en rang d'oignon, oh que je ne suis pas réforme).

Le professeur masqué a dit…

Le prof: moi, je prends les bonnes idées ou je les trouve. Les couleurs, c'est pratique. J'y reviendrai. Ta collègue porte des jugements faciles... et ne sais pas ce qu'elle manque à cause de ses préjugés.

Gen: en fait, j'ai piqué un plan de classe sur Internet... Chez nous, on fait de l'agriculture: en rang d'oignon... Parfois, on travaille en ilot. J'ai aussi un coin lecture à l'avant.

Un autre prof: la réforme n'est pas un dogme. On prend ce qui marche, on endure ce qu'on est obligés de faire et on fout le reste à la poubelle, non?

Anonyme a dit…

Je fais aussi MON propre plan de classe, dans MA classe ! Et de mon côté aussi, j'attribue une couleur pour chacun de mes groupes ... ça facilite le travail.

Et Le Prof, je vais me servir de ton idée pour les trombones et les attaches. Ce sera encore plus pratique. Je m'en vais de ce pas dévaliser le bureau en .... . Merci !

Christine

Missmath a dit…

Weby te dirait que le plaisir des plans de classe quand on a un voisin de casier débile qui se retrouve dans la majorité de nos cours, c'est que non seulement il nous embête aux casiers, mais il nous embête en étant obligé de s'asseoir à côté de nous, mais en plus, on est obligé de le supporter dans nos travaux d'équipe. Vive l'ordre alphabétique !

La_Minicia a dit…

Mais quelle machine tu es! C'est en lisant tout ceci que je vois que mon sens de l'organisation joue plus dans le grave que dans le aïgue! C'est une excellente idée les couleurs pour chacun des groupes, mais comme j'ai 22 groupes cette année, je risque de manquer d'option de post-it et trombones. Enfin, LeProf a raison, on n'est pas des débiles parce qu'on enseigne au primaire! Si on n'enseignait rien aux jeunes avant l'âge du secondaire, ça prendrait pas mal plus que de la classification par couleurs de groupe pour ne pas devenir fou! Quelle collègue idiote et méprisante!

Safwan a dit…

Alors nous sommes deux à être machiavéliques: ma façon de procéder avec le plan de classe est identique à la tienne, exception faite des Post-it (mes groupes ont chacun une couleur aussi). C'est presque inquiétant, tout ça...lol

Marielle a dit…

Voilà un bel exemple d'outils concrets que les profs ne voient pas à l'université. Mais quelle utilité! Merci d'avoir fait part de votre façon de faire. Vraiment intéressant!
Des bécquets, hein... j'savais pas :-)

Michèle a dit…

J'ai tu le droit de dire quelque chose ? Pas prof... héhé.

Juste une mère d'enfants et ados, et surtout une ancienne élève.

Je détestais les places assignées. Sais pas, je trouve normal de s'asseoir là où on a envie, même en avant parce qu'on aime écouter et en arrière si on veut lire ou être dans la lune. J'aimais aussi m'asseoir près de celles avec qui j'avais des affinités, pour travailler, oui ou pour tricher (bin quoi, des fois on a oublié d'étudier et on a besoin de notre voisine).

Puis en amour aussi... z'avez pensé à ça Prof Masqué ? Comment on fait pour rêvasser en regardant par la fenêtre dans votre classe ?

Nan. Pas d'accord. Je ne suis pas d'accord, je ne suis pas d'accord, je ne pas d'accord, je ne suis pas d'accord.

Francis a dit…

Personnellement, je trouve que prendre le temps de faire un plan de classe même pour une période de suppléance a un sens. Et je le faisais en prenant les présences même si ça me prenait 10 minutes. J'appelais ça pour moi-même faire la machine à boutons!

Je suis bien d'accord avec PM, le plan de classe est la première marque du prof de son organisation et de son rôle d'autorité de fait. Peut-on faire vraiment de la gestion de classe efficace sans cet outil? On écrit des bouquins sur la question, je ne crois pas que le plan de classe y reçoit l'attention qu'il mérite. L'ordre alphabétique a l'avantage d'être assez indiscutable! Évidemment, c'est pertinent avec des enfants...

Et euf, une feuille mobile ou blanche, un crayon pour dessiner des lignes quadrillées vite fait, ça vaut mieux que rien!

Moi aussi, un groupe, une couleur, fiches, cartables, surtout avec différentes matières ou niveaux. On passe déjà assez de temps à se démêler dans ce foutu métier! Les trombones, je n'y avais pas pensé! Ni les bécquets.

En attendant le Godot de Samuel, je vous salue bien!

Le professeur masqué a dit…

Christine: on va finir par fonder une secte...

Miss math: habituellement, pour les travaux d'équipe de longue haleine, je laisse les élèves se regrouper par affinité. C'est surtout pour les petits exercices que je les regroupe. Si des incompatibilités de caractère se produisent, je gère les choses avec doigté et fermeté. En même temps, côtoyer des cons, ça fait partir de la vie.

La Mincia: 22 groupes! C'est des groupes en ta!

Safwan: fonder uen secte...

Marielle: c'est le problème de l'université. Des outils concrets et simples.

Michèle: bien sûr que tu as le droit! Un plan de classe, c'est de la gestion efficace. Y'a pas gros de sentiment lè-dedans, je l'avoue...

Francis: avoir de l'autorité comme prof, c'est important.

Une Peste! a dit…

Moi, je les change de places chaque vendredi.

Je ne tire pas au sort, ne leur demande pas leur avis. Je les change de place et pis c'est toute! Oui, je control-freakise totalement.

L'idée est de casser les mémères, brimer la formation de clan, éloigner les antipathies spontanées, rapprocher les myopes et les timides, donner un ''coin'' de table aux gauchers et très etc.

Je peux. Mes groupes sont minuscules et le cours dure le temps d'un soupir.

@Michèle-je-ne-suis-pas-d'accord,

Rien à cirer de l'affect des mioches. On est des despotes, on aime ça les contraindre et leur couper les ailes.
Tu t'en doutes bien. Depuis l'temps... ;-DD

simpledream a dit…

Je pense qu'un plan de classe s'enligne en fonction des groupes inscrits. Chaque prof a sa façon de procéder: peut-on leur faire confiance au moins là-dessus?

Cessez de varger sur le clou!!!!!!!! Après ça on se demandera pourquoi il y a pénurie de profs! C'est pas vrai qu'ils sont tous cons!

Anonyme a dit…

Je suis prof de physique chimie en collège, et je partage votre point de vue sur le plan de classe! Juste pour vous signaler que j'utilise un logiciel vraiment génial qui me permet, entre autre, de voir et modifier mon plan de classe, avec la photo des élèves. C'est vraiment super, je gagne un temps fou, surtout en début d'année, lorsque je fais l'appel, pour les notes, les groupes, les incidents... Si vous voulez, essayez la démo:
http://www.okibee.bureauduprofesseur.com/
Benjamin,
benjamin.demedts@gmail.com