12 août 2009

L'enseignant: un modèle social

Un anonyme me demandait récemment: «quel est le rôle des professeurs selon vous?»

Un des rôles d'un enseignant est d'être un modèle social. C'est plate, mais c'est comme ça. Il est observé par la société et jugé plus sévèrement parfois.

Voici un exemple de comment se concrétise ce rôle au quotidien.

Hier, je me promenais en vélo et j'ai croisé une ancienne élève qui m'a aussitôt reconnu. Ce matin, je recevais ce courriel:

Je vous ai vu de mes yeux en flagrant délit d’imprudence. Celle-ci pourrait un jour vous coûter la vie. C’est pourquoi je vais vous parler dans le casque.

Tel un chevalier, vous devriez penser à arborer une armure de protection pour votre intellect. Même si un casque de protection cervical n’est pas un symbole de virilité, il en est toutefois un de longévité, d’intelligence et de prudence. Vous comme moi ne sommes du calibre de Lance Armstrong, qu’en dites-vous?

Il est vrai qu’avec ce couvre-chef votre chevelure ondulée ne pourra plus se permettre autant de liberté. Jadis virevoltante à la cadence du souffle de dame nature, votre tignasse devrait désormais être bien maintenue pour de nouvelles aventures. Connaissant un peu votre passé parfois malchanceux, il serait sage de ne pas tenter le diable en lui tirant la queue.

Tout comme vous faites attention aux objets non fixés dans votre automobile (pinte de lait), dorénavant, vous devriez peut-être faire de même avec votre matière grise. Il serait dommage que vos idées ne restent plus en place, parce que là où elles sont, elles nous donnent droit à des instants de grands songes.

Donnez l’exemple aux gens autour de vous, qu’ils soient adultes, adolescents ou enfants. Vous qui êtes une personne avec du casque, j’espère que vous n’en avez pas plein votre casque parce que je vous ai chauffé le casque.

Et maintenant, le test ultime, pour savoir si vous êtes rouillé, combien y a-t-il de figures de style dans cet hymne à la prudence?


Bon, bon: je vais aller acheter un casque... avant de me casser la tête à répondre à ce défi.

10 commentaires:

Missmath a dit…

Tu fais du vélo pas de casque ?
Mais as-tu perdu la tête ?!!!


(S'xcusez-la.)

Renée-Claude a dit…

Quel beau texte que voilà ! Mais ça fait vraiment trop longtemps que j'ai fait de la grammaire pour tenter de répondre au casse-tête ! Amusez-vous bien !

unautreprof a dit…

Oh, excellent!
Je l'appuie d'ailleurs totalement.

Zed Blog a dit…

La reconnaissance d'une ancienne étudiante. Tout à fait charmant et touchant!

Maintenant, tu sais ce qu'il te reste à faire... j'espère!

Hummm... Tu opteras pour un bleu tendre, océan de jour ou nuit sombre? De style élancé ou de style rockeur? Mieux vaut garder sa tête, oui!

Zed, qui se souvent fort bien du concours « figures de style » (rhétorique).

Zed Blog a dit…

Numéro un

Numéro deux, alias vélo Pegase

Numéro trois, italiano comme Frankie?

Numéro quatre

Numéro cinq ou protéger son crâne permet d'en avoir un

À toi de voter! Trooop de choix pour les mettre tous, tu sais!

Zed ¦)

Anonyme a dit…

Cette ancienne élève te démontre bien à quel point tu es un modèle social. Avec tout ce qu'elle énonce elle t'oblige à ne pas faire de faux pas pour continuer à être le modèle que tu présentes à tes élèves depuis plusieurs années. La barre est haute n'est-ce pas?

Jonathan Livingston a dit…

On peut être modèle, mais la question est de quoi? ou de qui?

Dans un monde où le port du casque est encore non obligatoire, il n'y a pas de modèle à tenir. On est libre de le mettre ou non...

Pour le reste, les enfants font ce que leur parent leur demande non?

Non, je ne suis pas d'accord qu'il faille à tout prix éviter toute controverse. Évidemment, on ne peut pas plaire à tout le monde et des moralistes qui veulent nous embrigader, on en croise et des masses.

Pour ma part, je n'en porte pas, je n'en ai jamais porté et je continuerai de ne pas en mettre. Pédaler comme Pégase avec un casque, pouah! Ça me coupe le plaisir, rien que d'y penser!

Anonyme a dit…

Mon vote: numéro un.
Mais pas en bleu. Il faudrait trouver une couleur qui tranche sur le bleu du vélo et sur le sobriquet bleu du bébé.

cendrillon a dit…

René-Claude a soulevé un point intéressant: dans la vraie vie, a-t-on vraiment besoin de connaître TOUTES les figures de style et TOUTES les bonnes façon d'écrire des textes argumentatifs?
Le MELS veut former des élèves "pouvant fonctionner dans la vie normale". Entre vous et moi, PM, a-t-on vraiment besoin de savoir combien de figures de style il y a dans un texte, si beau soit-il? Et les autres exigences du MELS, sont-elles vraiment pertinentes?
Vous qui êtes passé de la 5e secondaire à la première, qu'en dites-vous?

Anonyme a dit…

Si un prof a besoin d'un casque pour répondre à ce défi c'est peut-être parce qu'il n'enseigne pas dans le bon créneau?