05 août 2007

Les scouts et l'armée

J'ai déjà été scout. «Scout un jour, scout toujours!» veut l'adage. Et ce mouvement est loin d'être mort ou dépassé. Par exemple, la fin de semaine prochaine aura lieu un gigantesque Jamboree au parc Maisonneuve à Montréal.

Or, ce matin, j'apprends qu'en échange d'un prêt d'équipement, les Forces armées canadiennes pourront tenir un kiosque ou des jeunes pourront jouer aux démineurs militaires. «Les jeunes devront revêtir un habit antibombes et trouver des fausses mines avec un détecteur de métal», explique le capitaine Ian Laporte, officier responsable des activités de la Défense nationale au Jamboree.

Les militaires présenteront également des modèles de bombes antipersonnel et antichars. «C'est pour montrer qu'il y a des pays où les enfants sont amputés et qu'eux sont chanceux de vivre ici. Peut-être que ça va les motiver pour s'impliquer plus tard», précise le caporal Andy St. James, responsable du kiosque de l'armée.

Il y aura également un canon et des films sur les métiers de l'armée «pour montrer que, comme dans les scouts, c'est un travail d'équipe. Chaque métier a ses tâches», poursuit le capitaine Ian Laporte.
Je n'aime pas ce lien scout-militaire et les raisons invoquées par ces différents officiers sont cousues de fil blanc. Il ne faut pas être naïf : dans les faits, l'armée utilise cette occasion pour être plus visible et à des fins d'éventuels recrutement. Sauf que c'est peut-être un peu jeunes pour les initier de la sorte.

Pour moi, les scouts, c'est la jeunesse, la nature, la coopération, des valeurs plus pacificistes, disons. Si je voulais que mon jeune s'intéresse à la chose militaire, je l'aurais inscrit dans les cadets. Pas vous?

14 commentaires:

Renée-Claude a dit…

Tu devais te douter que j'allais réagir...
Moi non plus, je n'aime pas ce lien qu'on tente de faire entre les deux ! Actuellement, le seul lien que je vois, c'est le port d'un uniforme !
Bien que les scouts ("scout" en anglais = éclaireur. J'savais même pas, je l'ai appris dernièrement !) soient "nés" dans un contexte de guerre, ils sont, en effet, et assez rapidement dailleurs, devenus une image pacifique que je tiens au plus au point à conserver.
Mais on a quand même perdu plusieurs jeunes au profit des cadets... ce qui m'attriste un peu, quand même !

Le professeur masqué a dit…

Disons que je me demandais ce que tu pensais de tout cela. Moi, j'aime bien les scouts, mais les scouts comme je les ai connus: initiation à la nature et à la survie en forêt, respect de l'environnement et recyclage (ah! la cueillette des cannettes et des journaux pour financer nos activités). Oui, nous étions parfois un peu cons (je pense à certains mauvais tours et à des parties de hockey cosom plutôt rudes) sauf que, justement, les scouts, ce n'étaient pas les cadets.

Gooba a dit…

Hou là là, je n'aime pas non plus cette alliance. Ça sent le recrutement à plein nez et ce n'est pas l'endroit. Scout ne rime pas avec armée!!

la marâtre a dit…

Je vais détonner, mais... je me questionne.
Vous dites que les cadets sont un premier pas vers l'armée, soit. Mais les cadets et l'armée, ça se ressemble un peu, mais peu font la transition. Et j'ai toujours perçu les scouts comme un premier pas vers les cadets. Mais n'en ayant jamais fait, ce n'est qu'une perception.

Mais en oubliant cela, je pense juste aux petits garçons qui y seront. Mettez-vous dans les culottes d'un petit gars de 10.... qui va pouvoir déminer, voir des bombes!!! Je trouve ça attirant. Je ne suis pas pro-armée, mais je n'y vois rien de mal. Je ne pense pas que cela attirera nécessairement ces gamins dans l'armée. Mais qui sait? Peut-être certains iront-ils dans l'anti-bombe dans la police? Qui sait?

Dobby a dit…

Bien dit Prof Masqué!

Ça sent plus que le recrutement à plein nez,ça le pue!!! Prêt de matériel mon oeil, un prêt, ça implique pas nécessairement un échange de bons procédés, en tout ca^s pas ces moyens là. Les mines, passen encore, c'est une mission pacifique d'après-guerre; et même là c'est réservé à l'armée, donc c'est du quasi recrutement, pas juste de la conscientisation... mais pour le reste, je vais dire comme le groupe de Bart: YVAN EHT NIOJ!

S'ils y tenaient absolument, ils auraient pu montrer des trucs pacifiques du genre sauvetage, ou faire des exposés sur l'ONU. Et encore là, ça aurait été "montrer l'armée sous un beau jour" alors qu'on sait qu'il y en a plein, après enrôlement, qui devront aller dans les guerres des autres. Même le paiment des études je trouve que c'est un guet-apens.

Le professeur masqué a dit…

La marâtre: ou je me suis mal exprimé ou vous avez lu incorrectement. Il n'y a pas de lien entre les scouts et les cadets ou l'armée. Même que je ne vois pas ce que fait l'armée dans ce jamboree.

Dooby redit en des meilleurs mots, je crois, les réflexions qui me sont venues en lisant cette nouvelle.

Safwan a dit…

C'est ce que ça donne, entre autres, Harper au pouvoir. L'armée se fait de plus en plus voir dans «sa campagne de marketing» à peine déguisée. Non mais, recruter chez les enfants, faut-tu être assez en manque de recrues?!?

Poudrier a dit…

Bonjour! Je suis content de voir qu'il y a des gens outré par cette situation. Je suis collaborateure à Échec è la Guerre, nous tentons de rallier des gens pour faire du lobby pour la paix.

Il n'est peut-être pas trop tard pour faire connaitre votre désaprobation, voici des numéro de téléphone utiles: pour l'organisateur du Jamboree, Claude Jean Lapointe (Scouts, district de Montréal: 514-849-9208) et à la Défense nationale, à Montréal (514-283-5272).

J'apprécis les informations supplémentaires que vous nous apportez (mine et autres bombes). Ce qui est effrayant est la réalisation que si il vont faire du recrutement chez des jeunes de moins de 10 ans cela veut dire qu'ils comptent en avoir besoin dans 8 ans (peut-être 7 si il les acceptent plus jeune). Que nous réservent-ils dans 8 ans? Encore l'Afghanistan? L'Iran?

master_sword85 a dit…

Moi je m'étonne que cela vous choque. Les Scouts, ce n'est pas l'armée, clamez vous. Comme quelqu'un l'a fait remarquer, je vous signale que Baden Powell était militaire et que les scouts étaient des jeunes gens recrutés par cet homme charmant pour mieux passer entre les balles dans leur mission d'éclaireur...
On me dit que les scouts se sont détachés de cela. Si oui, je me demande pourquoi: ils portent toujours un uniforme? Ils célèbrent toujours la fête de Baden-Powell? Ils ont toujours un système hiérarchique qui met au pouvoir des "chefs"? Ils ont gardés tou le vocabulaire militaire: "troupe, éclaireur, chef, intendant, unité, etc..."

Et surtout, ils ont en commun quelque chose d'énorme avec l'armée (et c'est ça qui me dégoûte tant chez les scouts): l'apprentissage de la vie en communauté mais de la pire façon qui soi: bizutage (pardon, totémisation)pour le jeune qui vient d'arriver, imposé par les plus grands, plus forts, plus populaires, apprentissage de la vie "à la dure" (journée lapin ou poulet où on apprend à un gamin à décapiter ou éviscérer ces charmantes bêtes), vocabulaire de la vie en troupeau "louveteaux", totems d'animaux.

Sous pretexte que vous étiez scouts dans votre enfance, et que vous vous amusiez, vous n'êtes pas allés voir plus loin que ce jeu. Le scoutisme, c'est toute une pédagogie para-militaire. Et comme toujours, je ne doute pas que le "professeur masqué" que vous êtes trouve scandaleusement rétrograde de faire porter un uniforme à un enfant à l'école mais tout à fait normal d'obliger un enfant de 6/7 ans à porter un short en plein hiver. Parce que c'est l'uniforme.

PS: je ne serai pas étonnée que vous supprimiez ce commentaire. C'est fou ce qu'on peut manquer de littérature contre le scoutisme. A croire que c'est une valeur en soi...

Le professeur masqué a dit…

Je ne peux que parler de mon expérience et j'ai dû connaître une drôle de vie chez les scouts. Pas de totemisation, pas de bizutage. L'uniforme se résumait à la chemise... Le pire jeu auquel nous nous sommes prêtés fut «la main noire» (un saboteur anonyme fout le bordel durant un camp jusqu'à ce qu'on le trouve). On est loin du para-militaire à la Baden Powell, dans mon cas, tout au moins. Aujourd'hui, j'ai même l'impression d'être tombé dans une colonie de vacances de Greenpeace.

Pour ce qui est de l'uniforme, comme je suis tanné de gérer de la guénille à l'école, je suis parfois en faveur de celui-ci.

Finalement, je ne supprime pas les messages tant qu'ils ne soient pas haineux ou injurieux. Le vôtre apporte un point de vue. Les pratiques que vous décrivez sont-elles actuellement présentes au Québec?

Et puis, j,aimerais bien entendre Renée-Claude là-dessus.

master_sword85 a dit…

Au Québec? Je ne sais pas. Mais en France et surtout, surtout, en Belgique (le pays roi du bizutage), oui.
Et comme je le disais, ce n'est pas qu'une question de "pratiques". Pas de totémisation, pas d'uniforme? Tant mieux pour vous.
Mais le scoutisme reste, comme je vous l'expliquais, dans une pédagogie proche de celle de l'armée, par sa valorisation du groupe sur l'individu.
Chez un scout comme chez un militaire, ce n'est pas l'individu qui compte, c'est le groupe. Je discutais il y a peu avec un scout (ils sont tellement nombreux en Belgique...) qui me disait se battre, avec le scoutisme, contre "l'individualisme". Comme si c'était synonyme d'égoïsme...
Cette pédagogie du groupe primant sur l'individu, on peut en citer plein de symptômes: l'uniforme, comme je le disais (et même lorsqu'il se réduit à une chemise) puisqu'il veut réduire la différence entre les individu,l'uniforme qui, comme son nom l'indique, "uniformise" mais aussi le nom d'animal donné aux scouts et qui permet aussi cette perte d'individualité puisque on ôte le prénom de naissance pour donner un nom spécifique AU GROUPE seulement, comme si ce nouveau prénom n'était plus "moi" mais "moi chez les scouts".
Les scouts ne sont pas militaires parce qu'ils ont des pratiques violentes ou proches de celles de l'armée (bien que ce soit parfois aussi le cas), ils sont "militaires" dans leur approche de la vie en société.
Ce qui est beaucoup plus dangereux, à mon avis, chez les scouts, c'est que les enfants s'y amusent. Du coup cette pédagogie s'insinue de façon beaucoup plus douce que chez les aspirants de Saint-Cyr...

Joanne a dit…

uuBonjour. Je suis un cadre instructeur de cadets et je crois que selon moi il n'y a pas de lien à faire entre scout et cadets mais qu'il est tout aussi érroné de le faire avec cadets et militaire. Soit, les cadets ont été formé DANS LE BUT PREMIER de former des soldats mais assurez vous qu'il n'en n'est plus maintenant! Voici nos buts: promouvoir la forme physique et faire de bon citoyens. J'ai des amis qui ont été scouts et croyez moi, je les respecte! Les buts sont semblable vous ne trouver pas? Alors si l'association scout cadets vous offense, pensez donc à mieux connaitre ceux que vous accusez de militaire! (P.S., l'habit ne fait pas le moine, donc l'uniforme ne fait pas le militaire!)

Anonyme a dit…

@ master_sword85 :

Bonjour, je crois sincèrement que tu ne connais pas assez les scouts.

En France la totémisation est interdite dans tous les mouvements. => pas de bizutage, pas de nom d'animal.

Sur l'individu:
1) La vie en communauté est hyper importante au scout, et elle implique de faire des concessions, c'est normal on vit ensemble pendant 3 semaines l'été.
2) La progression personnelle de chacun est le but du scoutisme dnc l'individu est au coeur du projet scout.
3) Tu parles d'uniforme en le rapprochant de l'uniforme militaire mais c'est une vision biaisée : L'uniforme a été voulu par Baden Powell pour principalement effacer les différences sociales entre les scouts et afficher la progression personnelle et les points forts de chacun.

Chef: "chef" n'a pas la même signification qu'à l'armée. Aux scouts le chef a le rôle d'un "grand frère", plus âgé, qui est chef parce qu'il a plus d'expérience et donc qu'on lui confie plus de responsabilités. Le premier rôle du chef est de suivre et faire progresser les scouts dont il a la responsabilité en transmettant son savoir. Le scoutisme est l'éducation du jeune par le jeune.

Anonyme a dit…

Bonjour en ce qui me concerne je pense que le lien scout-armée ne poura pas s'éradiquer pour la simple raison que un scout est comme un militaire en miniature qui fait tout ce que l'armée fait en vrai dans les jeux. De même il faut noter que notre code d'honneur et notre rigueur scout s'apparente un peu plus de l'armée que d'une autre société quelconque.