21 août 2012

La non-vérité de François Legault

En débat, ce soir, M. Legault a affirmé vouloir augmenter le salaire des enseignants de 10 à 30% le salaire des enseignants. Je rappelle ceci: voici les chiffres de cette formation politique concernant cette augmentation.

2013-2014 : 0            
2014-2015:  0             
2015-2016:  120 M$ 
2016-2017:  290 M$  
2017-2018:  410 M$

En 2018, il y aura donc une augmentation cumulative de 820 M$ par rapport à aujourd'hui. Si l'on regarde ces chiffres, on est en deça du milliard de dollars prévu annuellement selon cet article:

Selon les informations qui ont circulé dans les médias hier, les membres de la Coalition pour l'avenir du Québec, dirigée par François Legault, proposeront d'augmenter de 20 % à 30 % la rémunération des enseignants, une mesure qui serait financée en haussant les tarifs d'hydroélectricité. Or, cette augmentation pourrait représenter des dépenses supplémentaires allant jusqu'à 1 milliard $, puisque la masse salariale des enseignants est d'environ 5 milliards $, en tenant compte des avantages sociaux

Si on sait qu'il y a environ 100 000 enseignants au Québec (primaire, secondaire secteur jeunes adultes et formation professionnelle), on en arrive aux augmentations de salaire annuelles suivantes:

2013-2014 : augmentation annuelle moyenne:  0,00$
2014-2015:  augmentation annuelle moyenne:  0,00$
2015-2016:  augmentation annuelle moyenne:  1 200,00$
2016-2017:  augmentation annuelle  moyenne: 2 900,00$
2017-2018:  augmentation annuelle moyenne:  4 100,00$

Si on se base sur le salaire moyen d'un enseignant québécois en 2007-2008 (soit 58 430$), une augmentation de 20% aurait dû se traduire par 11 686$ de plus. Ici, la CAQ propose d'augmenter le salaire moyen des enseignants de 14% (soit 8 200,00$) à la cinquième année de sa prise du pouvoir. Cet écart devrait être plus grand si j'avais eu sous la main des chiffres plus récents.

5 commentaires:

Gilbert Olivier a dit…

Il ne faut pas oublier l'augmentation d'environ 2% par année, qu'on pourrait honnêtement espérer, d'écoulant de négociation . D'ailleurs ce pourcentage nous permet tout juste de ne pas nous appauvrir face au taux d'inflation actuel. En conclusion, l'augmentation des salaires ne dépasserait pas 10 %, sur 5 ans, on est donc loin d'un 20 % promis.

Le professeur masqué a dit…

M. Olivier: et on ne parle pas du poids de ces augmentation sur le régimes de retraites du Québec.

Marc St-Pierre a dit…

Nuance, PM: c'est un total cumulé de 410M$ dont on parle. 8% à peine, par rapport à la masse salariale 2011-2012. Il ou bien erré grossièrement ou il a carrément menti su débat.

Le professeur masqué a dit…

M. St-Pierre: si j'additionne 2015, 2016 et 2017, on arrive à 820 M$, non?

Marc St-Pierre a dit…

Non. 410M$ c'est le coût total au terme des quatre années. L'engagement total de la CAQ en éducation est d'un milliard en quatre ans. Additionnez le 410M$ prévu pour les salaires aux 290M$ pour (l'inutile) heure supplémentaire au secondaire et aux 200M$ pour les professionnels et vous avez le total. En 2012, il y avait grosso modo 82 000 enseignants pouvant bénéficier de la bonificationet ils gagnaient un salaire moyen de 62 000$, ce qui représente une masse salariale totale de plus de 5 milliards. Si les 410M$ de Legault avaient été l'an dernier, cela aurait représenté une augmentation d'à peine 8% en moyenne. On est loin du 20%. Legault a sciemment menti au débat, ou alors, il ne connaît pas son cadre financier.