09 août 2012

Pour la CAQ, l'école est une garderie

Nouvelle promesse de la Coalition Avenir Québec ce matin (ici, ici et ici): s'assurer que les heures d'ouverture des écoles secondaires correspondent aux heures de travail des parents des élèves, bref de «9 à 5».

Cette mesure serait instaurée sur une période de cinq ans et permettrait d'améliorer les services d'aide aux devoirs et d'offrir davantage d'activités sportives et culturelles. Elle ne serait pas appliquée dans toutes les régions puisqu'il faudra tenir compte des réalités de chaque milieu et des horaires du transport scolaire. Mais surtout,  le chef de la CAQ veut en finir avec ces adolescents qui entrent à la maison en fin d'après-midi et qui perdent leur temps «à jouer au Nintendo, au X-Box et des fois vedger comme ils disent.»

Une méconnaissance du milieu scolaire

L'idée est louable, mais traduit une profonde méconnaissance du milieu scolaire.

Tout d'abord, pour des raisons de logistiques de transport scolaire, il est impossible de faire commencer vers neuf heures les heures de cours de toutes les écoles secondaire d'une même région comme l'affirme la CAQ. Actuellement, pour une même commission scolaire, ces heures varient de 7h30 à 9h30.

Ensuite, dans plusieurs banlieues, les parents qui travaillent ne rentrent pas avant 18h00-18h30. Suivant la logique de la CAQ, que feront nos charmants petits bambins ainsi laissés seuls? Se pratiqueront-ils à fumer de la drogue et à boire pour se préparer au cégep, deux des activités fréquentes que l'on retrouve dans ces établissements d'enseignement, selon M. Legault?

De même, dans les banlieues et les régions, il faudra ajouter un service d'autobus scolaire supplémentaire qui coûtera une petite fortune - 290 millions $ sur cinq ans prévoit la CAQ , à moins que cette formation politique n'ait l'intention de garder tous les jeunes à l'école jusqu'à 17h00. Si c'est le cas, il faudra prévoir de sérieux casse-tête logistiques quant au transport parce que, encore une fois, il est impossible de raccompagner à la maison tous les élèves du secondaire d'une même commission scolaire en même temps.

Enfin, si on n'applique pas cette politique de façon uniforme comme le prévoit la CAQ, certaines écoles (et donc certains élèves) seront désavantagées. Ainsi, les établissements scolaires, où les classes commencent plus tard et terminent à 16h30, seront discriminées par ce programme. Auraient-ils droit au même service, mais le matin alors que des parents laissent leurs enfants perdre honteusement leur temps seuls à la maison jusqu'à 8h30 parfois?

Augmentation de salaire des enseignants

On le sait, la CAQ a proposé d'augmenter le salaire des enseignants de 20% afin de valoriser cette profession et d'y attirer de meilleurs candidats. Ce que l'on sait moins, c'est que cette proposition a été modifiée lors du premier congrès nationale de cette formation politique. Maintenant, cette augmentation sera en moyenne de 20%. Et si on lit entre les lignes, on comprend que cette augmentation sera conditionnelle, selon moi, à différents facteurs. La lecture de ce paragraphe me semble d'ailleurs assez révélatrice:

«Les enseignants seront appelés à contribuer sur une base volontaire pour l’aide aux devoirs. Et ils seront payés en conséquence, a-t-il promis. «Ceux qui vont accepter d’en faire plus auront une plus grande augmentation de salaire», a déclaré François Legault, qui s’est déjà engagé à hausser le salaire des profs de 20% s’ils acceptent de se prêter à une évaluation de leur travail en classe et d’être imputable du taux de réussite de leurs élèves.»

On ne parle donc plus d'une augmentation de salaire pour valoriser la profession, mais d'une augmentation de salaire conditionnelle à une augmentation de la charge de travail. Ce n'est pas du tout la même chose.

********

Quoi qu'il en soit, si M. Legault veut instaurer ce programme dans les écoles secondaires québécoises, c'est que les écoles primaires ont déjà leur service de garde. Il tente ici de créer un pendant de ce service au secondaire. Mais , est-ce à l'école de s'occuper des jeunes du secondaire qui perdent leur temps l'après-midi?  Pour des raisons populistes, l'école québécoise devient littéralement de plus en plus une gigantesque garderie.

Personnellement, j'aimerais bien entendre le chef de la CAQ expliquer davantage son projet d'abolir les commissions scolaires. Il en parle bien peu alors qu'il s'agit pourtant d'un bouleversement majeur pour le monde de l'éducation.

5 commentaires:

Catherine PJ a dit…

Je pense aussi à des écoles secondaires dont les cours finissent à 14h35 (car commencent à 8h). Les élèves resteraient jusqu'à 17h à l'école?
C'est une méconnaissance de l'organisation du transport scolaire: chaque école commence à des heures différentes pour que le transport se fasse.
Et comme la CAQ veut abolir les commissions scolaires, qui organisera ces transports?

Le professeur masqué a dit…

Catherine: très bon point. Mais sur les réseaux sociaux, déjà, le populisme fait son effet.

unautreprof a dit…

Ouais ben le populisme... quoiqu'avec le slogan maladroit de la CAQ, où est ma surprise?
Augmenter le salaire, augmenter la tâche, effectivement, il ne faut pas confondre. Je vois déjà la bisbille dans les écoles.

Catherine Gosselin a dit…

Wow! Ça reflète exactement ma réflexion de ce matin concernant le transport scolaire! Comment vont-il y arriver? C'est déjà un énorme casse-tête! Pour ce qui est du salaire des profs, je suis pas mal certaine que la profession enseignante sera désavantagée par les "conditions" à l'augmentation! Je ne crois pas que ça attireras plus de monde dans cette profession déjà si exigeante!

gillac a dit…

C'est plus facile de parler de l'horaire que du contenu.