09 septembre 2007

La citation de la semaine

Si la presque totalité de son billet rejoint ma pensée (aucune ironie: cette chroniqueure dont je-ne-dirai-le-nom est capable de bonnes choses comme de moins bonnes), je ne peux m'empêcher de vous priver de cette phrase à propos de la série d'articles du Journal de Mouréal portant sur les devoirs et les parents:

«Je suis un membre de cette belle famille du site "Espace parents" et j'appuie donc cette initiative qui avait sans doute pour but d'informer et de sensibiliser les parents aux changements majeurs dans les apprentissages transmis à leurs enfants.»

Ah ouins? Vraiment?

(Pour l'illustration de ce billet, j'ai fait une recherche d'images sur Google avec les lettres «gfre». Alors, que personne ne m'accuse de quoi que ce soit.)

11 commentaires:

Safwan a dit…

«[...] changements majeurs dans les apprentissages transmis à leurs enfants.» Ah! Je ne m'en étais pas rendu compte. Merci de m'éclairer! Mouahahah!
J'ajoute ceci, déjà mentionné dans un commentaire sur ce billet: la blogueuse parle de changements majeurs et le test emploie l'ancienne terminologie non seulement d'avant la réforme, mais d'avant le nouveau programme de français de...1995. C'est donc des mêmes termes qu'on a enseignés aux parents qui ont fait le test dont on parle. Pas grand changements majeurs là-dedans!!Manque de rigueur, encore une foi...

bibco a dit…

Je pense que tout ça n'est pas si compliqué, à la condition que le parent suive son enfant depuis la première année bien sûr...Ce qu'un enfant de première année apprend doit être à la portée d'un adulte non?
Un jour c'est l'évaluation, un autre jour ce sont les devoirs...Seigneur, quand apprendrons-nous comme genre humain à agir au lieu de "chialer" et à aller aux priorités...Les franges dans le tapis sont bien longues...Parents, cessez de vous casser la tête.

unautreprof a dit…

Sérieusement, peut-être qu'en adaptation on est protégés, les parents sont peut-être un peu moins impliqués, mais jamais que j'ai eu des plaintes concernant le contenu des devoirs.

Les parents trouvent parfois difficile de trouver LE TEMPS de bien superviser les devoirs (ceux qui s'en occupent, on s'entend).

Vos parents, vous, autres profs, se sentent-ils si dépassés?

Un prof qui passe par ici a dit…

C'est évident que quelqu'un qui est chef d'une entreprise qui offre de l'aide au devoir ne peut que se réjouir des résultats de ce test.

On dit aux parents: "Il faut vous rendre à l'évidence, vous ne pouvez pas aider vos enfants dans leurs devoirs. Ce n'est toutefois pas une raison pour les laisser tomber. Il ne vous reste qu'une alternative: "Accompagnement Scolaire inc et Soutien Scolaire inc"

Évidemment, son billet n'est pas si direct.

Au fait... Quelqu’un a fini par savoir si elle détient un bac en enseignement et le brevet?

Le professeur masqué a dit…

Safwan: c'est exactement ce point qui m'a fait tiquer. «Épithète», c'est du vieux stock.

Bobco: je partage l'avis de Magrah à ce sujet. Pour ma part, les parents n'ont pas à faire les devoirs ni à les comprendre. Ils surveillent si l'enfant y consacre du temps et va en récupération s'il ne comprend pas.

Un autre prof: en cinquième, plusieurs parents ne supervisent plus leur enfant, alors pour ce qui est des devoirs...

Un prof qui passe: honnêtement, je ne pense pas que celle-dont-je-ne-nommerai pas le nom soit enchantée de tout ce débat. Il ne m'est même pas venu à l'idée de lui prêter quelque intention que ce soit. je dois être con ou intuitif. Même qu'on sent qu'elle passe un moment difficile de ce temps-ci.

Son texte sur le sujet, à part une phrase (la citation de la semaine) me semble correct et juste. Je pourrai aller plus loin et vous dire qu'au quotidien, elle donne souvent de bons avis. À la radio, elle passe super bien. Vous en seriez étonné. Par contre, elle a ses défauts, mais je n'irai pas plus loin sur ce sujet. Et ce n'est pas parce que Quebecor me poursuit!

Prof malgré tout a dit…

Ils vous poursuivent???

Le professeur masqué a dit…

PMT: Vite, vite: désamorcer la crise. Non, c'était une image.

Je vous sais fort occupé avec vos tournages télé (...), mais à quand ctte grosse bière pour que je vous raconte les aléas d'un blogueur?

Le professeur masqué a dit…

PMT: Vite, vite: désamorcer la crise. Non, c'était une image.

Je vous sais fort occupé avec vos tournages télé (...), mais à quand ctte grosse bière pour que je vous raconte les aléas d'un blogueur?

Le professeur masqué a dit…

Tiens, je parle en double.

Prof malgré tout a dit…

Excellente idée! Vous allez voir: l'équipe de tournage est d'une discrétion...

Le professeur masqué a dit…

PMT: Alors, on s'écrit et on déjeune. Vous avez mon adresse. Région montréalaise?